"Nos jeunesses perdues" : plongée dans les entrailles d’une prison pour mineurs

Réalisé par Eric d’Agostino, " Nos jeunesses perdues " est une immersion au coeur de l’unité pour mineurs " dessaisis " de la prison de St Hubert. Un documentaire unique et percutant qui nous emmène dans l’univers méconnu d’une prison pour jeunes délinquants en Belgique. Il sera suivi d’un débat consacré à cette fondamentale question de société : quelle réponse apporter à la délinquance juvénile ?

Une soirée Regard Sur à ne pas manquer le lundi 19 octobre dès 21h05 sur La Trois et à revoir sur Auvio

3 images
Nos jeunesses perdues © Tous droits réservés

Au cœur de la forêt ardennaise, à la frontière de la Belgique et la France, se trouve la prison de Saint-Hubert. Dans ce complexe pénitentiaire, une petite section est réservée à une douzaine de jeunes multirécidivistes ou auteurs de crimes. Ils ont entre 16 et 22 ans. On les appelle les " dessaisis” n’étant plus sous la tutelle d’un juge de la jeunesse. Dans un système qui privilégie l’emprisonnement à la réinsertion, ils purgent des peines d’adultes. Le réalisateur Eric D’Agostino a obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer durant un an au cœur de cette institution. Il nous explique sa démarche :

Son film nous plonge dans un huis clos pénitentiaire et nous entraîne à la rencontre d’une dizaine d’adolescents incarcérés pour des peines de longues durées. Certains cultivent le regret, d’autres la haine. Certains entrevoient l’espoir d’une sortie future, d’autres se révoltent contre cet emprisonnement qui leur paraît sans issue. Tous ont des choses à dire sur leur parcours cabossé et sur l’univers carcéral. Ce film montre aussi toute la complexité pour le personnel de la prison d’encadrer ces adolescents mais aussi toutes les difficultés à les extraire d’une spirale infernale qui les a entraînés derrière les barreaux.

A travers eux et à travers les témoignages de Dalhad, Franco, Fehti, Hassan, Augustin, Rolf et les autres, le film aborde avec force et sensibilité la problématique de l’incarcération des mineurs et la possibilité de réinsertion sociale.

Un film produit par Néon rouge Productions en coproduction avec la RTBF – Arte France et Tact Productions

Le débat animé par Julie Morelle

3 images
Julie Morelle © Tous droits réservés

Dans la prolongation du film, Julie Morelle ouvrira le débat avec ses invités sur le préoccupant problème de la délinquance juvénile dans notre société. Comment l’expliquer, quelles en sont les causes, en quoi le coronavirus a-t-il renforcé les inégalités ? Quelles réponses à apporter à cette délinquance ? La prévention est-elle possible ? L’enfermement est-il une solution, et sous quelles conditions ? Pour répondre à ces questions, Julie Morelle recevra, entre autres, le directeur de l’unité pour mineurs dessaisis de la prison de Saint-Hubert, une juge au Tribunal de la jeunesse de Bruxelles ou encore un jeune devenu quadruple champion du monde de boxe thaï après un parcours difficile et qui est un bel exemple de la résilience par le sport.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK