Marché des seniors: nouvel Eldorado économique?

temporary-20170216030919
3 images
temporary-20170216030919 - © Tous droits réservés

"Aujourd’hui, les vieux ne sont plus vieux !", Nella Cohen en est convaincue. Cette retraitée profite à fond de son temps libre en partant aux quatre coins du monde. Elle se sent en pleine forme comme de plus en plus de seniors.

L’espérance de vie augmente. Nous vivons aujourd’hui plus longtemps en bonne santé. Et quand les seniors ont les moyens, ils ne regardent généralement plus à la dépense. Du coup, c’est un marché très juteux pour de nombreuses entreprises: soins esthétiques, loisirs, logements adaptés… les formules spéciales "50 ans et +" prolifèrent depuis quelques années et le business tourne.

Seniors, cœur de cible

Trois ou quatre fois par semaine, Gilbert emmène Lysianne, sa femme, danser dans une discothèque réservée aux seniors. Chaque mois, le couple dépense en moyenne 1200€ dans leurs sorties. Hélène a 86 ans et ne regarde pas son compte quand il s’agit de se faire bichonner chez le coiffeur ou l’esthéticienne. Et puis Maria a parcouru une dizaine de pays sur les douze derniers mois.

Après avoir travaillé des dizaines d'années, s’ils peuvent se le permettre, les seniors ne se privent pas pour leurs vieux jours et s’offrent une retraite dorée. Le pouvoir d’achat des 50 ans et plus fait briller les yeux des entrepreneurs.

En banlieue parisienne, il existe même un centre d'innovation spécialement dédié aux personnes âgées. Cette pépinière d'entreprise, baptisée Silver innov, abrite déjà dix sociétés: des jeunes, à la recherche de "l'idée du siècle" pour séduire les plus âgés. En France, le marché des seniors représente 20 milliards d’euro, soit "de l’or en barre", comme le dit Benjamin Zimmer, coordinateur de Silver Innov.

Il y aussi les sociétés qui s’adaptent à ce marché. Comme beaucoup d'autres, L'Oréal, le célèbre géant français de l'industrie cosmétique, a dû intégrer ces changements. Au siège belge de la marque, on ne s'en cache pas : le marché des seniors est devenu incontournable. Cyrielle Jacquemart, directrice de L'Oréal Paris Belgique explique : "Le meilleur exemple, je pense, c’est le marché de l’anti-âge. Il y a 20 ans, ça n’existait pas et aujourd’hui 55% du marché du soin visage, ce sont des " anti-âge ". Notre vision c’est que le marché va continuer à évoluer puisque l’espérance de vie continue à évoluer. Les femmes sont actives plus longtemps et ont plus longtemps envie de rester au top de leur beauté".

Explosion du prix des maisons de repos

L’immobilier pour seniors se porte lui aussi à merveille. Les prix atteignent des niveaux records tant à la vente qu'à la location. Et les résidences de repos “4 étoiles” poussent comme des champignons… tout y est prévu pour les plus nantis avec un loyer mensuel pouvant aller jusqu'à plus de 3000€.

Ce secteur privé, de plus en plus présent sur le marché, influence aussi le prix des structures "publiques" ou "associatives". Ces structures en viennent également à augmenter leurs loyers. En cause: des financements réduits, des nouvelles normes imposées et une offre de places limitée par rapport à la demande.

Si certaines personnes âgées peuvent se permettre de ne plus regarder à la dépense, d’autres n’ont même pas de quoi se payer une maison de retraite. Fabienne Bogaert est une jeune retraitée. Avec ses 1200 euros de pension, une maison de repos rimerait forcément avec de grands sacrifices: "Si je suis absolument obligée d’aller en maison de retraite, je dois vendre ma maison. Ces endroits chics et chocs, parfois tape-à-l’œil, je ne saurais pas me permettre. Je ne saurais me permettre qu’une chambre à deux lits avec une voisine qui, j’espère, sera agréable parce qu’on ne choisit pas malheureusement".

Selon Solidaris, trois seniors sur quatre n’ont pas les ressources suffisantes et cette tendance risque de s’accentuer à l’avenir. Dans les 40 prochaines années, une personne sur quatre aura plus de 65 ans.

 

L'enquête de Thomas Rorive pour Questions à la Une, "Marché des seniors: nouvel Eldorado économique ?", est à voir ou revoir en cliquant ici.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK