Le mal de dos et la surmédication chez les seniors

Le mal de dos et la surmédication chez les seniors
3 images
Le mal de dos et la surmédication chez les seniors - © Tous droits réservés

Deux enquêtes inédites consacrées à la santé ce mercredi 13 avril dans Questions à la une. Le mal de dos est-il le mal du siècle ? Est-ce une fatalité ? Quelles sont les "solutions" ? Pour y répondre, rencontres avec les différents acteurs. Et y a-t-il surconsommation de médicaments chez les personnes âgées ? Beaucoup d'entre eux ont en tous cas des ordonnances à rallonges. Quelles en sont les causes, les risques et les responsabilités ? C'est sur la Une à 20h20 avec Franck Istasse.

1 – Mal au dos : une fatalité ?

8 personnes sur 10 auront un jour à faire face au mal au dos. C'est le mal du siècle ou plutôt des siècles !

Les douleurs chroniques concernent 20% des patients. Ces derniers vivent un véritable enfer : médicaments, infiltrations, recherches de remèdes miracles. D’autant plus que ces douleurs perturbent la vie quotidienne : rupture sociale, perte d'emploi ou encore isolement.
Comment y remédier ? Comment vivre avec ces douleurs ?
L'école du dos, tout comme le sport, peut parfois être une solution.

Quant à la chirurgie, très peu y auront finalement accès. Mais quelle chirurgie ?

De nouvelles techniques existent, comme la prothèse de disque lombaire, mais elles restent très confidentielles chez nous et beaucoup en ignorent l'existence.

Pourquoi les patients n’ont-ils pas plus recours à la chirurgie ?
C'est ce qu'Olivier Badart a tenté de savoir en rencontrant de nombreux patients, des chirurgiens et les autorités.

2 – Médicaments : la vieillesse en otage ?

En moyenne 9 médicaments par jour, parfois jusqu’à 20. La plupart des personnes âgées ont des ordonnances à rallonge.

Pour les plus de 80 ans, le médicament est responsable de plus de 20 % d’hospitalisations. Et plus de 8000 décès par an.

Prescriptions inappropriées, dosages inadaptés, médicaments mal tolérés. Les risques d’accidents médicamenteux se multiplient.

Quelles en sont vraiment les causes ? Il y a les erreurs humaines dans la prise ou la prescription, mais aussi les interactions entre plusieurs molécules ou avec des aliments qui rendent les médicaments inefficaces ou toxiques. Un cocktail chimique aux conséquences désastreuses !

Quelle est la part de responsabilité des médecins, des patients et des laboratoires pharmaceutiques dans ces accidents ? Au-delà du problème de santé publique, cette overdose de traitements illustre une question de société : la médicalisation à outrance de la vieillesse.

Une enquête de Marie Bonhommet

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK