La mode toxique au sommaire de Questions à la une

Nos vêtements sont-ils toxiques? Questions à la une
4 images
Nos vêtements sont-ils toxiques? Questions à la une - © Tous droits réservés

Ce mercredi 8 avril, Questions à la une passe au crible le contenu de votre garde-robe. Les pantalons, t-shirts, robes et mêmes les chaussures contiennent un nombre inquiétant de substances chimiques. Sont-elles dangereuses pour notre santé et celle de nos enfants? Que font les grandes enseignes du prêt-à-porter pour réduire cette toxicité ? Sylvie Duquenoy et Guillaume Wollner ont sillonné le Bangladesh à la recherche des usines qui produisent nos vêtements. Et le constat est alarmant... Images à l'appui. Dès 20h15 sur La Une

1. Nos fringues auront-elles notre peau ?

Brillants, infroissables ou anti transpirants. Aujourd’hui, l’industrie textile et celle de la chaussure utilisent des milliers de produits chimiques. Certains d’entre eux provoquent démangeaisons et allergies.

Quel est l’impact réel de ces produits sur notre santé et sur l’environnement ? Ces vêtements " made in China ", " made in Bangladesh " sont-ils dangereux pour notre peau ?

Les premières victimes sont sans aucun doute les enfants qui confectionnent nos vêtements. L’équipe de Questions à la Une est partie au Bangladesh dans ces usines qui font travailler des enfants sans aucune protection alors qu’ils manipulent des substances cancérigènes.

Nos vêtements et chaussures sont toxiques pour les petites mains du textile mais aussi, pour les pieds et la peau de nos enfants. Les allergies de contact imputables à nos fringues se multiplient.

De Verviers au Bangladesh, l’équipe de Questions à la une a enquêté au cœur de l’industrie de l’habillement. Une enquête menée avec le soutien du Fonds pour le journalisme.

Une enquête de Sylvie Duquenoy et Guillaume Wollner

2. Cancers professionnels : le scandale invisible ? (Première diffusion le 18/01/2012)

En Belgique, plus de 60.000 cancers sont diagnostiqués chaque année. Pour près de la moitié des malades, l'issue sera mortelle. D'après le National Cancer Institute (USA), 30% de ces cancers seraient d'origine professionnelle.

Les autorités belges ne reconnaissent annuellement que 170 cas de cancers contractés sur les lieux du travail. La cause principale, l'amiante. Pour les dizaines d'autres agents toxiques reconnus, aucune indemnisation n'est envisagée. C'est dire si de nombreuses victimes passent à côté d'une reconnaissance de leur empoisonnement toxique par leur employeur. Les cas abordés par Questions à la une sont variés et interpellent : intoxications au PVC, au mercure, au benzène et au substitut de l'amiante. Pendant ce temps, les entreprises organisent la chape de plomb autour du sujet.

Questions à la une tire le signal d'alarme et a ramené des Etats-Unis (avec l'aide des plus grands spécialistes) des preuves scientifiques irréfutables du danger omniprésent sur certains lieux de travail.

Une enquête d’Olivier Badart et Yves Crasson

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK