La filière porcine wallonne, l'enquête de Jacques Graye

AGRICULTURE
AGRICULTURE - © JOEL ROBINE - AFP

Ce mercredi 20 février, retrouvez l'enquête de Jacques Graye sur la filière porcine wallonne dans Questions à la Une dès 20h20 sur La Une.

23 kg par an par habitant, la viande de porc est la plus consommée en Belgique… Charcuterie, morceaux nobles, haché, ou saucisses : la grande majorité de cette viande est produite en Belgique et essentiellement en Flandre.

Des chiffres parlants : en 2017, près de 11 millions de cochons, soit 1 million de tonnes, ont été abattus en Belgique. Plus de 10 millions de porcs abattus Flandre pour seulement 700.000 en Wallonie. Mais le secteur porcin a aussi ses acteurs, ses spécificités, et son histoire…

Dans le cochon tout est bon : la peau et les os de porc eux aussi se dévorent

A la sortie des abattoirs, au même titre que les jambons, les côtes, les carrés ou les épaules, les os et les couennes des porcs vont aussi trouver leurs débouchés dans la chaîne alimentaire. Car les os et les peaux ne partent pas à la poubelle, ils prennent directement la direction des usines qui fabriquent la gélatine. Avec un cochon abattu, on peut fabriquer 1kg de gélatine.

En Europe, 80% de la gélatine est fabriquée avec du porc (le reste est produit à base de bovins et de poissons). On la retrouve, utilisée en pâtisserie comme gélifiant, sous forme de feuilles, mais aussi dans la plupart des bonbons, elle sert encore à clarifier des boissons, comme le jus de pomme, mais ses multiples utilisations ne s’arrêtent pas là. Elle entre aussi dans la composition d’aliments pour animaux ou encore de médicaments en gélules. La gélatine protège en effet les substances actives des médicaments de l’oxydation et, comme elle fond à la température du corps humain, la gélule s’ingère plus facilement.

Par an, l’industrie mondiale produit 400.000 tonnes de gélatine, soit 400 millions de kg, soit l’équivalent de 400 millions de cochons.

D’autres dérivés de la gélatine, les peptides de collagène sont utilisés en cosmétiques pour les soins anti-âge, anti-rides etc. Des peptides de collagène qui vu leur richesse en protéines sont aussi consommés sous forme de complément alimentaire.

Retrouvez l'enquête sur la filière porcine wallonne, mercredi 20 février sur La Une, dès 20h20 dans Questions à la Une.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK