Une quiche aux pleurotes, champignons bruns et jambon d’Ardenne

Facile, rapide et bon marché, la quiche a tout pour plaire à Leslie et à l’équipe de “Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?”. Et en plus, on peut la composer de mille et une façons et varier les accompagnements : une petite salade verte ou quelques crudités bien assaisonnées pour mettre en valeur les saveurs de la tarte du jour.

Drôle de nom pour une tarte

Parler de tarte, c’est d’abord évoquer les desserts. Aux fruits ou pâtissières, elles sont généralement sucrées.

En version salée, elles ont changé de nom pour porter celui de “quiche”.

Une appellation qui s’explique pourtant : il arrive tout droit des pays germaniques où Küche (allemand) et Kuche (alsacien) désignent les tartes ou les gâteaux.

Il existe depuis longtemps, dans les pays germanophones, des quiches locales qui suggèrent que l’origine de ces tartes se situe dans une vaste zone d’Europe centrale : on trouve le Speckkuchen, populaire gâteau au lard vendu par les boulangers de Hesse et qui peut être additionné de poireau et d’oignon, un Specktorte à la viande séchée à Sarrebrück dont certaines recettes remontent au 18e siècle ou la Lothringer Specktorte (la quiche lorraine désormais bien connue) qui est un membre de la famille des tartes salées.

Selon certains auteurs, ces quiches sont mentionnées en Lorraine dès le 16e siècle et, début du 17e siècle, dans les comptes de l’hôpital Saint-Julien de Nancy.

Quant à la recette de la quiche lorraine, elle n’a cessé d’évoluer : d’abord juste garnie de beurre et d’un mélange d’œufs et de crème, les lardons n’y apparaissent qu’à la fin du 19e siècle et le fromage au début du 20e siècle.

Abandonnant le qualificatif de lorraine, la quiche qui s’est popularisée et répandue dans toutes les cuisines au cours du siècle dernier, a vu sa recette se plier à toutes les envies des gastronomes : elle permet une foule d’inventions créatives et de tous styles, avec ou sans viande, au poisson. Elle est aussi l’amie de tous les légumes et de toutes les tendances.

Pour réaliser ce plat, il faut :

Temps de préparation : 15 minutes - Temps de cuisson : 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • œufs
  • 200 ml de crème
  • 1 ravier de pleurotes
  • 1 ravier de champignons bruns
  • 4 tranches (pas trop fines) de jambon fumé.
  • 200 gr de meule du plateau ou de gruyère
  • 1 bouquet de ciboulette
  • Beurre

Préparation

  • Brosser les pleurotes et les champignons pour les débarrasser des résidus terreux, couper la partie terreuse des pieds.
  • Déchirer les pleurotes en lamelles. Couper les champignons en morceaux.
  • Laver la ciboulette et la ciseler.
  • Dans une poêle bien chaude, faire fondre un peu de beurre et y mettre les champignons à cuire. Saler et poivrer. Réserver.
  • Faire de même avec les pleurotes.
  • Préchauffer le four à 180°.
  • Étaler la pâte feuilletée dans un moule à quiche en laissant le papier sulfurisé en dessous.
  • Dans un cul-de-poule, casser les œufs et les battre. Ajouter la crème, poivrer, saler et mélanger.
  • Couper le jambon fumé en bâtonnets et les ajouter à l’appareil.
  • Ajouter le fromage râpé (en garder un peu), la ciboulette et tous les champignons cuits.
  • Mélanger, verser dans le fond de pâte feuilletée et parsemer du reste de fromage râpé.
  • Enfourner pour 30 minutes.
  • Vérifier la cuisson en plantant la pointe d’un couteau dans la quiche. Si elle ressort sèche, c’est cuit.
  • Servir avec une petite salade assaisonnée de vinaigrette.

 

Suivez-nous tous les soirs sur la Une !

"Qu’est-ce qu’on mange ce soir" revient à 18h25 sur la Une, du lundi au vendredi, juste avant Les pigeons et sur Auvio chaque fois que vous avez besoin de revoir une vidéo.

Vous pouvez aussi décider de suivre Leslie sur les réseaux sociaux !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK