Poulet Katsu, riz blanc et pak-choï sauté à l’ail

Avec la recette du jour, Leslie vous invite à nouveau au voyage dans le monde des épices. La plupart sont de tradition dans nos cuisines européennes mais le résultat a des accents asiatiques, en plus d’un croustillant bien gourmand.

Panko : l’autre chapelure

Et la responsable de cet effet craquant, c’est le panko, une chapelure typique de la cuisine japonaise utilisée pour des mets frits.

Le panko est fait à partir de pain cuit par courant électrique passé à travers la pâte, ce qui donne du pain sans croûte. La chapelure est plus légère et croquante que la chapelure traditionnelle et chaque miette est plus grande que dans les chapelures européennes. Il retient aussi moins la graisse ou l’huile quand il est frit, ce qui rend les préparations panées dans du panko moins grasses et plus légères.

Il est assez simple de réaliser cette chapelure panko à la maison. Le procédé est un peu différent de celui utilisé pour la chapelure traditionnelle, mais les deux sont faciles à réaliser :

S’il vous est arrivé de faire votre chapelure fine, vous avez sans doute utilisé du pain blanc séché à l’air libre ou au four et vous l’avez ensuite passé au robot mixeur.

Pour la chapelure panko, il faut débarrasser le pain non séché de ses croûtes, le couper en gros cubes et le mixer. Comme elle contient encore de l’eau, la mie va rester plus grosse et c’est elle qu’il faudra étaler en couche pas trop épaisse sur une plaque pour la faire sécher au four, pas trop chaud (120°), pendant une quinzaine de minutes. Surveiller et retourner les miettes de temps en temps. Il faut que cette chapelure sèche complètement, mais reste bien blanche. Après refroidissement complet, quand elle est bien sèche, elle se conserve parfaitement dans un récipient hermétique.

Pour ce plat, il vous faut :

Temps de préparation : 20 minutes - Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 3 escalopes de poulet bio
  • 6 cuillères à soupe de farine
  • 6 cuillères à soupe de chapelure panko
  • 2 à 3 œufs
  • Fleur de sel
  • Poivre du moulin
  • 200 gr de riz blanc
  • 4 pak-choï
  • 3 gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe de ketchup
  • 1 cuillère à soupe de sauce Worcestershire
  • 1 cuillère à soupe de sauce d’huître
  • 1 cuillère à café de sucre de canne
  • 1 jeune oignon
  • Quelques graines de sésame
  • Huile de cuisson (type arachide ou pépin de raisin)

Préparation

  • Tailler les escalopes de poulet en grands morceaux de 10 cm.
  • Mettre le riz à cuire.
  • Déposer les escalopes dans un plat, saler et poivrer. Laisser reposer 10 minutes.
  • Émincer l’ail en fines lanières.
  • Couper les pak-choï en 4 dans le sens de la longueur.
  • Dans une poêle type wok, faire sauter l’ail dans un peu d’huile de cuisson, ajouter ensuite les pak-choï et faire sauter 4 minutes. On peut ensuite déglacer avec un peu d’eau ou de sauce soja. Réserver au chaud.
  • Préparer 3 bols pour paner la viande. Un avec de la farine, un avec les œufs battus et un avec la chapelure panko.
  • Paner les escalopes en les passant dans chacun des 3 ingrédients.
  • Dans un poêlon, faire chauffer le ketchup, la sauce Worcestershire, la sauce d’huître, la sauce soja et le sucre de canne. Attendre que le sucre fonde et réserver. C’est la base de la sauce Katsu.
  • Dans une poêle à fond épais, faire chauffer l’huile (environ 50 cl) et y plonger quelques minutes les morceaux de poulet pané. Les retrouver de temps en temps.
  • Les sortir de la poêle et les éponger sur du papier absorbant.
  • Servir le poulet tranché sur un bol de riz avec les pak-choï.
  • Napper de sauce et déguster.

A suivre tous les soirs sur la Une !

Leslie est au rendez-vous de la Une, à 18h25, du lundi au vendredi, juste avant Les pigeons.

En quelques minutes, elle vous montre comment réaliser des repas maison simples et délicieux.

C’est aussi à revoir sur Auvio ou à suivre sur les réseaux sociaux !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK