Enquête et test: repas en bouteilles, la nourriture du futur ?

Repas liquide, la nourriture du futur ? Enquête
2 images
Repas liquide, la nourriture du futur ? Enquête - © Tous droits réservés

Le phénomène des repas liquides est clairement en marche en Belgique. Quel avenir pour cette nouvelle façon de manger ? De quels ingrédients ces produits sont-ils réellement composés ? Est-ce bon pour la santé ? Notre journaliste Marine Guiet a fait son enquête.

Le plus gros acteur du repas liquide sur le marché belge est la marque française Feed. Selon le fondateur Anthony Bourbon, la demande pour ce genre de produits ne cesse d'augmenter en Belgique. Pour lui, ce succès s'explique par la transformation de la société, toujours plus pressée.

Pour autant, l'entrepreneur ne défend pas une posture extrême où l'on ne mangerait que des repas liquides. Il est conscient que l'humain a besoin de se retrouver entre amis ou en famille autour d'une table.

Que contiennent vraiment ces produits ?

Présentés comme simples d'utilisation, rapides et efficaces, les repas liquides sont à l'opposé de la tendance du slow food où les produits frais et la préparation sont primordiaux. Notre journaliste s'est rendue au Smart Gastronomy Lab à Gembloux pour découvrir la réelle composition de ces produits.

 

En théorie, ce sont de bons produits. Quand on voit la composition nutritionnelle, c'est bon. Le problème, c'est que ce sont des aliments artificiels. 

Selon Dorothée Goffin, la directrice de ce centre, les repas liquides sont des produits reconstitués de farines, d'ingrédients et d'additifs. C'est comme si on mangeait des produits déjà digérés, ce qui pourrait modifier notre processus de digestion.

Découvrez l'enquête complète en vidéo ci-dessous !

Ne manquez pas Pop M! tous les vendredis soir à 20h sur La Deux et AuvioEt découvrez des séquences inédites sur nos réseaux sociaux, Facebook et Instagram.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK