Enquête : après la vague des tattoos, les regrets ?

Enquête : après la vague des tattoos, les regrets ?
2 images
Enquête : après la vague des tattoos, les regrets ? - © Tous droits réservés

Depuis quelques années, le tatouage est dans son âge d'or. Il y a de plus en plus de tatoueurs et de tatoués. Du coup, est-ce qu'il y a aussi de plus en plus de regrets ? Quelles sont les solutions pour effacer un tatouage ? Notre journaliste Titouan Marichal a fait son enquête.

Le covering est une des solutions pour se débarrasser d'un tattoo que l'on regrette. L'idée est simplement de recouvrir un ancien tatoutage par un nouveau. De plus en plus de tatoueurs se spécialisent d'ailleurs dans cette pratique. 

Pour quelles raisons les tatoués peuvent-ils regretter un tattoo ? Certains veulent effacer une "erreur de jeunesse", d'autres tombent sur de mauvais tatoueurs. Pour éviter ces regrets, les tatoueurs professionnels respectent une déontologie et refusent par exemple de tatouer des mineurs, des gens sous influence de l'alcool ou de drogues, etc. 

Moi, je fais des tatouages pour faire ressortir sur mon corps ce que je pense à l'intérieur. De temps en temps, on fait des conneries, et il faut les cacher.

Effacer son tattoo au laser

Pour se séparer d'un tatouage, il y a également la solution du détatouage au laser. Deux sortes de clients se rendent au centre laser : ceux qui veulent l'effacer complètement ou ceux qui veulent éclaircir un motif pour le recouvrir. 

Comment ça fonctionne ? Le laser fragmente le pigment jusqu'à ce qu'il soit assez petit pour que l'organisme l'évacue de façon naturelle. Il faut en moyenne 7 à 10 séances, avec 6 semaines d'intervalle, pour effacer un tattoo.

Découvrez l'enquête complète en vidéo ci-dessous !

Ne manquez pas Pop M! tous les vendredis soir à 20h sur La Deux et AuvioEt découvrez des séquences inédites sur nos réseaux sociaux, Facebook et Instagram.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK