Trois choses à savoir sur Julie de Bona, héroïne de la série "Plan B"

À l'affiche de la série "Plan B" et du téléfilm "Mise à nu", l'actrice française enchaîne les productions cette année. L'occasion de se pencher d'un peu plus près sur sa vie et sa carrière. Les deux derniers épisodes de "Plan B" sont à voir jeudi 20 mai dès 20h30 sur La Une et Auvio. Le téléfilm "Mise à nu" est à voir ce vendredi 14 mai à 20h45 sur La Une et Auvio.

La biochimie avant la scène

4 images
À gauche, Julie de Bona dans la série "Sœur Thérèse.com". © TF1

Avant de se lancer corps et âme dans la comédie, Julie de Bona entame des études de biochimie. Un cursus qu'elle abandonne à 19 ans pour se consacrer finalement au théâtre, sa première passion. Elle est étudiante au Conservatoire d'art dramatique de Montpellier de 1999 à 2001, puis au Studio Pygmalion jusqu'en 2002. Ses débuts d'actrice se font sur les planches, au café-théâtre Le Grand Mélo à Crès. Elle joue ensuite aux côtés de Gérard Jugnot dans la pièce État critique de Michel Lengliney.

Julie de Bona apparaît pour la première fois sur le petit écran français en 2001 dans le téléfilm d'Arte Zone reptile, et ensuite dans la série La Vie devant nous pendant trois épisodes. Un an plus tard, elle obtient son premier rôle récurrent dans la série policière Sœur Thérèse.com de Michel Blanc. À partir de là, elle enchaîne les productions, aussi bien à la télé (Une famille formidable qu'elle quitte en 2018La smala s'en mêle, Talons aiguilles et bottes de paille) qu'au cinéma (Camping 2, Maintenant ou jamais, la comédie interculturelle Made in China), tout en restant active au théâtre. Récemment, elle était l'une des trois héroïnes de la série en costumes Le Bazar de la charité, avec Audrey Fleurot et Camille Lou.

Un stage chez Europe 1

4 images
Julie de Bona dans "Plan B". © 2020 / FRANÇOIS LEFEBVRE / GAUMONT / TF1 / BE-FILMS / RTBF

Dans "Plan B", Julie de Bona est Florence, une animatrice radio. Pour se préparer à ce rôle, l'actrice a carrément fait un stage au sein de la radio française Europe 1, comme elle l'explique dans un communiqué"J’ai passé une semaine de stage avec Hélène Mannarino sur Europe 1. À la fin, j’ai même pu faire une chronique en direct. J’avais un trac fou, mais c’était génial ! Je ne connaissais pas du tout ce métier. J’ai découvert que cet univers fourmille constamment : il y a une vivacité d’esprit et une émulation impressionnantes. Être au cœur de l’info avant tout le monde et pouvoir la transmettre en direct apporte une énergie folle, une forme d’assurance. C’est très excitant. J’ai beaucoup utilisé cette spécificité qui m’a aidée à me rapprocher de Florence, un personnage confiant et sûr de lui. Ce n’était pas forcément l’aspect le plus facile de ce rôle. Je suis plus à l’aise dans le registre du doute ou de la remise en cause qui me ressemble plus". 

Julie de Bona, Audrey Fleurot et Camille Lou : le retour !

4 images
Camille Lou et Julie de Bona dans "Le Bazar de la Charité". © 2018/DENIS MANIN / TF1 / QUAD TÉLÉVISION

Deux ans après Le Bazar de la Charité, la productrice Iris Bucher a réuni la même équipe pour une nouvelle série d’époque : Les Combattantes. Julie de Bona y incarnera la mère supérieure d'un couvent qui accueille des blessés de guerre pendant la Première Guerre mondiale. Comme Le Bazar de la Charité, la série revient sur un événement historique marquant, abordé du point de vue des femmes. L'actrice y retrouvera Audrey Fleurot et Camille Lou, rejointes par la comédienne Sofia Essaïdi (La Promesse).

Plan B, épisodes 5 et 6, jeudi 20 mai dès 20h30 sur La Une et Auvio (disponibles pendant 15 jours).
Mise à nu, vendredi 14 mai à 20h45 sur La Une et Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK