Utiliser la vue pour gérer son appétit ?

On dit souvent que l’on mange avec les yeux, ou que l’on a les yeux plus gros que le ventre… Mais ces expressions se vérifient-elles scientifiquement ? Notre appétit peut-il être lié à ce que nous voyons ? Des chercheurs ont mené l’expérience.

C’est une situation que vous avez sans doute déjà vécue : lorsque vous êtes invité à déguster un bon repas chez votre grand-mère et qu’elle vous propose quelques biscuits pour accompagner le café, vous aurez tendance à les manger dans leur totalité, qu’il y en ait seulement deux ou trois sur la table, ou bien carrément huit ou dix (selon la générosité de votre mamie). Pourquoi ? Tout simplement parce que vous les voyez face à vous.

Expérience à l’université

Des chercheurs se sont dit qu’il était peut-être possible d’inverser ce lien entre les yeux et le ventre et de mettre au point une astuce qui permettrait au contraire de réguler notre appétit.

Pour ce faire, ils se sont rendus sur le campus d’une université, et ils ont invité les étudiants à se rassembler au réfectoire pour s’adonner à une activité plutôt plaisante : déguster à volonté de délicieuses ailes de poulet frit. Au préalable, ils les ont répartis en deux groupes : dans le groupe 1, placé d’un côté du réfectoire, les étudiants avaient à leur disposition, sur chacune des tables, une petite poubelle de table dans laquelle ils pouvaient jeter les os de poulet.

Quant aux membres du groupe 2, placés à l’autre bout du réfectoire, ils avaient eux aussi le loisir de manger à volonté, mais les poubelles étaient cette fois invisibles, puisque dissimulées sous les tables : une fois les ailes dégustées, les étudiants n’avaient qu’à jeter leurs os dans un trou au milieu de la table, qui aboutissait dans la poubelle.

Loin des yeux, loin du ventre

Qu’ont observé les chercheurs à la suite de cette expérience ? Les étudiants du groupe 1, qui pouvaient voir s’amonceler leurs déchets dans les poubelles de tables, ont beaucoup moins mangé que les étudiants du groupe 2 qui ne voyaient pas leurs déchets. Il semble donc qu’il y ait bien un lien entre ce que nous voyons et notre appétit : le fait de voir concrètement la quantité de nourriture ingérée et les déchets ainsi produits augmenterait la sensation de rassasiement.

2 images
© Utiliser la vue pour gérer son appétit ©Free-Photos, Pixabay

D’autres chercheurs proposent d’ailleurs une astuce à la logique similaire pour apprendre à réguler son appétit : ils conseillent de réduire la taille de l’assiette, afin d’avoir l’impression d’ingérer une plus grande quantité de nourriture et d’être ainsi moins susceptible de se resservir.

Deux "trucs" qui montrent une fois de plus toute l’amplitude des connexions entre notre vue, notre cerveau et notre estomac !

Retrouvez la chronique de Patrice Goldberg dans La Grande Forme sur Vivacité :

Et retrouvez Matière Grise sur Auvio ou en télé tous les mercredis (23h00) sur La Une.

Rediffusions les samedis (9h00) et dimanches (8h30) sur La Une.

Matière Grise, le magazine de la curiosité, qui fait réfléchir sans même y penser !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK