Pourquoi la menthe rafraîchit ?

Pourquoi la menthe rafraîchit ?
3 images
Pourquoi la menthe rafraîchit ? - © Tous droits réservés

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi, après avoir mâché un chewing-gum ou vous être brossé les dents avec du dentifrice à la menthe, une telle sensation de froid vous envahissait la bouche ? Cette question, d’apparence anodine, est pourtant l’objet d’études très sérieuses. Décryptage.

Vous vous en doutez, consommer de la menthe ne refroidit pas réellement votre bouche, il s’agit plutôt d’un stimulus sensoriel que notre cerveau interprète comme du froid. Le coupable ? Le menthol, un composé organique à qui la menthe doit son goût si particulier. Lorsque celui-ci entre en contact avec notre peau, il active notre principal récepteur au froid : la protéine TRPM8

Au début des années 2000, un neurobiologiste du nom de David Julius (University of California, San Francisco) a pu démontrer que cette protéine est bien notre plus important récepteur au froid en désactivant chez des souris le gène synthétiseur. Privés de ces récepteurs, les petits rongeurs ont manifesté une totale indifférence aux basses températures, du moins jusqu’à 10°C, car en deçà, les capteurs de douleur entrent en jeu.

Toujours est-il que la protéine TRPM8 réagit au contact du menthol, et qu’elle est 8 fois plus présente dans la bouche que sur la peau. De quoi faire frissonner nos papilles…

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK