Les slips moulants : un frein à la qualité du sperme ?

Les banques de sperme lancent une alerte : depuis quelque temps, elles constatent une chute du nombre de spermatozoïdes par millilitre parmi les dons reçus.  Comment expliquer ce déclin de la fertilité masculine ? Deux études nous en apprennent plus sur le rôle joué par notre environnement mais aussi par les…sous-vêtements.

Gare au téflon

Sans aucun doute c’est dans notre environnement que se situent les principales réponses aux questions de fertilité actuelles. Notre corps est soumis à un certain nombre de polluants, dont certains sont des perturbateurs endocriniens. Concrètement, ils perturbent notre système hormonal, notamment masculin, responsable de la fabrication des spermatozoïdes.

Parmi ces molécules nocives, une famille est particulièrement montrée du doigt : on les appelle perfluorocarbures (PFC). On les trouve par exemple dans le téflon, une matière synthétique aux propriétés antiadhésives qu’on utilise notamment dans le revêtement des poêles à frire.

Étude italienne

Pour mieux cerner l’influence des PFC sur le système endocrinien masculin, des chercheurs italiens ont comparé la qualité du sperme des hommes vivant dans des régions où ces substances sont très présentes avec le reste de la population masculine.

Résultat ? L’étude a en fait délivré deux informations : il a d’abord été démontré que les hommes qui vivent dans des régions fortement polluées aux PFC présentent une qualité de sperme largement moindre que les autres. Et deuxième point interpellant, il a aussi été constaté que la taille du pénis de ces hommes était en moyenne moindre que les autres. L’hypothèse des chercheurs, c’est que cette fameuse molécule PFC pourrait donc agir non seulement sur la qualité du sperme, mais également sur la taille du pénis.

Les sous-vêtements moulants, responsables d’une moindre fertilité ?

Vous avez sans doute déjà entendu cette idée reçue selon laquelle le port de boxers ou slips moulants pourraient nuire à la qualité du sperme. Ces sous-vêtements ont effet la réputation d’être moins adaptés que les caleçons américains (plus larges) car ils comprimeraient les parties génitales masculines. Simple mythe ou réalité ?

Des chercheurs américains ont voulu en avoir le cœur net. Ils ont comparé la qualité du sperme d’un groupe d’hommes qui portaient des boxers ou des slips serrés à celui d’un groupe d’hommes qui portaient des caleçons américains. Qu’ont-ils constaté ? Les hommes qui portaient des caleçons américains avaient une concentration de spermatozoïdes jusqu'à 25% supérieure par rapport à ceux qui portaient des boxers ou des slips.

Quelle leçon en tirer ? Bien sûr, les causes premières du déclin de la fertilité masculine restent environnementales. Mais les hommes soucieux de la bonne santé de leurs spermatozoïdes ne se porteraient pas forcément plus mal en portant des sous-vêtements amples…  

Retrouvez la chronique de Patrice Goldberg dans La Grande Forme sur Vivacité :

Et retrouvez Matière Grise sur Auvio ou en télé tous les mercredis (23h00) sur La Une.

Rediffusions les samedis (23h00) et dimanches (8h30) sur La Une.

Matière Grise, le magazine de la curiosité, qui fait réfléchir sans même y penser !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK