La marche améliore-t-elle notre santé mentale ?

On sait depuis longtemps que les exercices physiques font du bien à notre santé physique. Mais quels sont leurs effets sur notre santé mentale ? Des chercheurs se sont penchés sur la question.

Des neurones spécialisés

Pour mieux comprendre, revenons d’abord sur le fonctionnement de notre cerveau. Tout comme il se trouve dans notre corps des cellules qui occupent des fonctions différentes (une cellule de peau n’est ainsi pas tout à fait la même qu’une cellule du foie), le cerveau comporte des milliards de neurones, dont certains sont assignés à des tâches bien précises.

Parmi ces neurones spécialisés, il y en a que l’on pourrait qualifier d’"excités" : chargés de nous garder en état d’éveil et de vigilance, ils nous permettent de réagir rapidement en cas de danger. Cependant, il arrive que ces neurones dysfonctionnent et soient carrément trop excités, trop souvent. Que se passe-t-il dans ce cas-ci ? Cette surexcitation peut générer des pensées de rumination, d’inquiétude, d’anxiété, un état potentiellement dangereux pour notre santé mentale. À côté de ces neurones existe aussi un autre catégorie, que l’on appelle neurones apaisants ou calmants et qui permettent  de contrebalancer l’effet de ces premiers neurones "excités".

Expérience sur des cobayes

Mais quel est l’effet de l’activité physique sur cette communication neuronale ? Pour le savoir, des chercheurs ont fait subir une expérience à des cobayes.

Ils les ont répartis en deux groupes : dans le premier, ils leur ont fait faire des exercices physiques, tandis que dans le second les animaux sont restés totalement sédentaires. Ils ont ensuite soumis les deux groupes d’animaux à du stress afin d’observer ce qui se passait dans leur cerveau.

Résultat ? Dans celui des cobayes qui avaient l’habitude de faire de l’exercice, les fameux neurones apaisants ont parfaitement rempli leur rôle et ont évité une hyperactivation des neurones de stress. Alors que chez les cobayes sédentaires, il y avait beaucoup moins de neurones apaisants activés, de sorte que ces rongeurs-là se sont retrouvés dans un état de stress intense. L’hypothèse des chercheurs est qu’il se passe la même chose chez les êtres humains.

Marche et espace vert, un remède contre le stress

L’exercice physique serait donc important aussi pour préserver notre santé mentale. Mais quel genre d’exercice ? D’autres scientifiques se sont penchés sur la question. Et il semblerait qu’il n’y ait pas besoin de pratiquer une activité sophistiquée : la simple marche fonctionne très bien. Avec une info bonus : mieux vaut privilégier la marche dans un environnement calme et dégagé, comme un parc ou une forêt par exemple, que dans un environnement urbain.

Pourquoi ? Les chercheurs ont découvert que la marche en ville maintenait davantage nos neurones de stress en éveil : car au milieu de la circulation, nous devons sans cesse nous demander quand, par exemple, traverser une rue ou comment éviter un obstacle. A contrario, dans un espace vert, le cerveau est libre de vagabonder et les neurones apaisants fonctionnent à plein régime. Un état idéal pour nous permettre de produire de nouvelles idées créatives.

Pour entretenir votre forme physique comme mentale, n’hésitez plus : laissez votre esprit se resourcer en forêt !

Retrouvez la chronique de Patrice Goldberg sur La Première :

Et retrouvez Matière Grise sur Auvio ou en télé tous les mercredis (23h00) sur La Une.

Rediffusions les samedis (23h00) et dimanches (8h30) sur La Une.

Matière Grise, le magazine de la curiosité, qui fait réfléchir sans même y penser !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK