Écrire à la main, plus stimulant pour notre cerveau ?

Notre société connait une révolution numérique, y compris dans l’écriture : que ce soit sur ordinateur, smartphone ou tablette, nous privilégions de plus en plus la rapidité des claviers pour prendre des notes. Au point que la question se pose sérieusement : vaut-il encore la peine d’apprendre à écrire à la main de nos jours ? Des chercheurs se sont penchés sur la question.

Apprentissage de l’écriture

Les jeunes générations sont confrontées de plus en plus tôt aux écrans… Se dirige-t-on vers un apprentissage exclusivement numérique de l’écriture ? Une étude s’est penchée sur ce qu’il se passait dans le cerveau de jeunes enfants lorsqu’ils apprenaient à écrire selon trois pratiques différentes :

  • Le premier groupe d’enfants apprenait à écrire directement avec un clavier ;
  • Le deuxième groupe apprenait à écrire de façon manuscrite classique, avec un crayon et du papier ;
  • Le troisième groupe apprenait à écrire de façon manuscrite mais sur une tablette, avec un stylet.

Qu’ont constaté les chercheurs ? Qu’il y avait plus de zones cérébrales stimulées lorsque les enfants apprenaient à écrire à la main, soit de façon classique, soit sur une tablette à l’aide d’un stylet. Quel que soit le support, papier ou numérique, c’est le fait de tracer les lettres qui semble améliorer l’apprentissage.

Ce résultat n’était pas forcément celui auquel s’attendaient les chercheurs. En effet, l’utilisation des deux mains simultanément sur un clavier fait appel aux deux hémisphères du cerveau, contrairement à l’écriture classique qui ne mobilise qu’une seule main et donc un seul hémisphère.

Mais la méthode avec clavier ne stimule en fait que les aires visuelles, tandis que le traçage des lettres mobilise non seulement les aires visuelles mais aussi celles qui sont liées à la psychomotricité fine. Lorsque l’enfant s’entraine à tracer les lettres, il ne se contente pas d’apprendre à les reconnaître et son apprentissage en est donc renforcé.

Prise de notes : clavier vs stylo

Qu’en est-il de l’écriture sur clavier une fois adulte ? Une autre étude s’est intéressée à cette question dans un cadre estudiantin : à l’ordinateur ou à la main, quelle prise de notes est-elle la plus efficace ?

Les chercheurs ont constaté qu’à l’ordinateur, les notes étaient plus fournies que lorsqu’elles étaient prises à la main : dans le premier cas, les étudiants restituaient en moyenne 11% du cours donné, contre 4% seulement lorsqu’ils le faisaient de façon manuscrite.

Avantage au clavier donc ? En réalité, pas du tout. Car les scientifiques ont analysé les résultats obtenus aux examens par chacun des groupes : notes prises à l’ordinateur vs notes manuscrites. Et il s’est avéré que les étudiants qui avaient pris note à la main avaient obtenu de meilleurs résultats que les autres.

Pourquoi ? L’hypothèse, c’est qu’à l’ordinateur, la rapidité avec laquelle nous écrivons nuit à l’attention que nous apportons à notre tâche : nous avons tendance à écrire de façon automatique. Tandis que l’écriture manuscrite, plus lente et plus exigeante, nous demande de procéder dès le départ à une synthèse du propos, qui nous oblige à mieux le comprendre et nous aide donc à l’assimiler. Malgré l’avantage apparent d’une prise de notes plus rapide à l’ordinateur, nous stimulons davantage notre cerveau lorsque nous écrivons à la main.

Si la prise de notes numérique peut évidemment être très utile dans certaines situations, ces études montrent à quel point il est intéressant de maintenir l’écriture manuscrite dans notre société, et tout particulièrement dans un cadre scolaire.

Retrouvez la chronique de Patrice Goldberg dans La Grande Forme sur Vivacité :

Et retrouvez Matière Grise sur Auvio ou en télé tous les mercredis (23h00) sur La Une.

Rediffusions les samedis (23h00) et dimanches (8h30) sur La Une.

Matière Grise, le magazine de la curiosité, qui fait réfléchir sans même y penser !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK