Frédéric Lenoir dans « Les Sentinelles » : « Avoir foi dans la vie aide à être heureux »

L'invité de Caroline Veyt dans cet ultime épisode des Sentinelles est le philosophe, sociologue et historien des religions, Frédéric Lenoir. Il prône la bienveillance et une approche pluridisciplinaire pour apprendre à mieux se connaître.

" Je ne suis pas un guide spirituel, explique Frédéric Lenoir, je suis un passeur d’idées qui aident à mieux vivre. Je chemine avec tous ceux qui cherchent à s’améliorer en tant qu’être humain ".
 

Fils de René Lenoir, ancien Secrétaire d'Etat à l'Action sociale sous Valéry Giscard d'Estaing, il a entrepris des études de philosophie à l'Université de Fribourg, en Suisse, et mené ensuite une quête spirituelle en Inde, en Israël et dans des monastères en France. Il a été successivement directeur littéraire chez Fayard, chroniqueur à l'Express et au magazine Psychologie, pris la direction du magazine "Le Monde des religions", animé une émission sur France Culture. Il est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages et il écrit pour le théâtre, le cinéma et la BD. Il s'est fort engagé dans la cause écologique et animale. Il a cocréé la Fondation SEVE (Savoir Etre et Vivre Ensemble). Ses maîtres à penser sont Montaigne, les sages taoïstes et Spinoza.

 

Parmi ses livres récents, il y a "Vivre ! dans un monde imprévisible", un manuel de survie et de croissance intérieure. En partant des mots "vivre", "survivre", et "revivre", il aborde la crise que nous vivons et ce qu'elle nous enseigne. Frédéric Lenoir nous invite à entrer en résilience.


" Refuser le destin, refuser la vie dans ce qu’elle a de désagréable et de contraignant, c’est souffrir deux fois plus (…) Avoir une très grande foi dans la vie, ça aide à être heureux, ça aide, à l’intérieur de l’adversité, à avoir toujours de l’espoir, à sa dire qu’il y a du sens malgré la difficulté ".

 

Et le bonheur, c'est quoi pour Frédéric Lenoir ? Réponse dans cet extrait.

Deux de nos besoins fondamentaux pour lui sont la sécurité et la croissance. La crise a accentué les inégalités et les services de santé mentale sont débordés. L'angoisse est palpable au sein de la population et particulièrement chez les jeunes déboussolés. N'est-ce pas le moment de donner un autre sens à nos vies ?

" Il faut voir dans la crise quelle opportunité elle peut nous amener. Quand on pense comme cela, ça change tout parce qu’on pose un regard positif sur ce qui nous arrive ".


Frédéric Lenoir vient de faire paraître un conte philosophique, "Juste avant la fin du monde", qui s'inscrit dans la continuité de "L'Ame du monde". On y retrouve Natina, une jeune femme qui a survécu à un cataclysme et qui parcourt la Terre pour enseigner une nouvelle manière d'être, de vivre en harmonie avec le Vivant. L'auteur y distille la bienveillance, l'émerveillement, la parole juste, la confiance.
 

Et puis il y a l'accès à la spiritualité. C'est en Inde notamment qu'il a trouvé celle qui lui correspondait. Il a écrit "Les Chemins du Sacré" qui a fait l'objet d'une série documentaire diffusée sur la RTBF (la Trois). Un tour du monde pour découvrir les différentes formes de spiritualité et comment les intégrer dans sa vie. Et la nature pourrait bien jouer un rôle essentiel dans cette quête pour ajouter une dimension supplémentaire. Aujourd'hui, Frédéric Lenoir se consacre à la transmission, en animant de nombreux ateliers.

 

  • Retrouvez Frédéric Lenoir aux côtés de Caroline Veyt ce dimanche 30 mai à 22h sur La Trois. 
  • L'émission est disponible sur Auvio durant 1 an

 

 

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK