Philippe Lambillon sur les routes les plus dangereuses du Monde !

Philippe Lambillon sur les routes les plus dangereuses du Monde !
4 images
Philippe Lambillon sur les routes les plus dangereuses du Monde ! - © Tous droits réservés

La Thaïlande et le Liban ont un taux particulièrement élevé d'accidents de la route. Philippe Lambillon tente de comprendre pourquoi...

Philippe Lambillon vous propose une enquête étonnante au cœur de Bangkok pour comprendre le fonctionnement de la route : le permis, les contrôles de police, les véhicules de secours et intervention, etc. Au Liban, la passion des jeunes pour la vitesse est la cause principale de mortalité chez les moins de 30 ans. Malgré l'augmentation des contrôles de police et d'alcoolémie, chaque week-end, c'est l'hécatombe... A voir sur Samedi 29 juillet sur La Une à 20h20.

Thaïlande : Permis de tuer

Le reportage de Lauriane David s'intéresse à la Thaïlande, ses 20 000 accidents et son taux d'accidents le plus élevé du monde pour les deux roues. Conducteurs sans casques, sans permis et sans assurances, normes de sécurité inexistantes, la Thaïlande bat tous les records du genre. Les contrôles effectués ont l'apparence de la légalité mais se transforment parfois en racket pur et simple. Et les moyens d'intervention d'urgence sont insuffisants pour prendre en charge les accidentés.  Il y a seulement 150 véhicules de secours à Bangkok pour 10 millions d'habitants. 

 

Le carnet : un cri dans la jungle

Disséminées dans la jungle du triangle d'or, certaines tribus résistent à la tentation urbaine. Si elles n'ignorent rien du monde moderne, elles restent fidèles à leurs traditions. Le Bourlingueur, blessé par un bambou et en butte à la chaleur moite et humide, vous donnera tous les conseils nécessaires pour survivre en milieu tropical avec l'aide des autochtones...

Liban : mais que fait la police ?

Lauriane David part cette fois au Liban où plus de 1000 personnes perdent chaque année la vie sur la route pour une population de seulement 4,5 millions d'habitants. La jeunesse libanaise aime s'amuser et "décompresser" au volant de puissantes voitures. La nuit, les rues de la capitale sont remplies de bruits de courses à grande vitesse. Ahmad par exemple est un adepte du drift. Il fait des courses la nuit avec son bolide sans avoir le sentiment de mettre la vie des autres en danger. L'alcool au volant est fréquent chez les jeunes qui ne craignent guère la peur du gendarme...

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK