Testez la vie de château à Jehay avec la Famille Bonvoyage

La Famille Bonvoyage nous emmène à la découverte d’un petit trésor caché de la Province de Liège : le château de Jehay, classé patrimoine exceptionnel de Wallonie.

Un Château unique et entretenu avec soin

Avec sa devanture en damier, le château de Jehay se distingue singulièrement des autres châteaux de Wallonie. Si le visiteur ne peut admirer pour l’instant cette particularité architecturale, née du mariage du gré et de la pierre calcaire, le domaine n’en possède pas moins d’autres attraits à même de séduire les familles.

En arrivant aux portes du château, notre regard est inévitablement attiré par les grandes bâches qui cachent l’édifice. Un chantier colossal est en cours pour faire retrouver au bâtiment sa splendeur d’antan. Après la réfection des toitures, c’est à présent au corps de logis de faire l’objet de toutes les attentions. Le chantier durera encore un certain temps, mais le domaine reste ouvert pour le plaisir de tous.

La première ravie, c’est notre petit Ginny qui peut cette fois nous accompagner pour la visite de l’extérieur. Les toutous sont en effet les bienvenus dans les jardins du château de Jehay. Après nous être présentés à l’accueil et avoir récupéré un petit livret de jeu, nous partons à la découverte des allées verdoyantes du parc.

François le jardinier sera notre accompagnateur au cours de cette promenade ludique. Il s’agit du petit personnage du carnet de jeu qui propose à Baptiste de petites énigmes amusantes tout en attirant l’attention de toute la famille sur certains points remarquables.

10 images
Ginny peut aussi profiter du château © Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Des propriétaires pas comme les autres

Dans la vaste pelouse, nous apercevons les sépultures des derniers habitants des lieux : le Compte Guy Van den Steen et son épouse Moyra Butler, descendante d’une grande lignée aristocratique irlandaise, comme nous le découvrirons par la suite. Ils ne pouvaient certainement rêver d’endroit plus paisible pour profiter en toute quiétude de l’éternité.

A quelques mètres de là, nous découvrons une première statue de bronze. Nous en croiserons de nombreuses autres au cours de notre parcours, même si certaines ne sont pas à mettre sous tous les yeux. Nous découvrons avec étonnement qu’elles sont l’œuvre du dernier châtelain de Jehay dont nous venons d’admirer la dernière résidence.

Après avoir parcouru la Grande Allée et observé quelques arbres remarquables et la glacière, nous partons à la découverte du jardin potager. Les jardiniers sont à pied d’œuvre pour préparer la terre qui recevra bientôt quantité de beaux légumes. Bien entendu, nous sommes loin des carrés fastueux du château de Villandry, mais ce petit clos ne manque pas de charme. Des fleurs de printemps viennent d’ailleurs lui apporter une jolie touche colorée.

10 images
Sépultures de Guy Van den Steen et de son épouse Moyra Butler © Tous droits réservés
Statue en bronze © Tous droits réservés
Le Potager © Tous droits réservés

Voyage en Irlande et Curiosités…

Nous ramenons Ginny à la voiture, garée sur le parking gratuit qui se trouve en face de la propriété, et revenons à l’accueil pour découvrir les deux expositions permanentes qui se tiennent dans les dépendances du château.

Nous débutons par celle intitulée "Trésors venus d’Irlande ". Cet espace met en valeur des pièces amenées à Jehay par Lady Mora Butler. Un très long arbre généalogique nous enseigne les origines prestigieuses de la dernière maîtresse des lieux, descendante de la famille d’Ormonde. Quelle surprise d’y retrouver Thomas Boleyn, huitième Comte d’Ormonde et père d’Ann Boleyn, qui, mariée au roi Henri VIII, donnera naissance à la reine Elizabeth I. Excusez du peu.

Armé de son livret, Baptiste scrute avec assiduité une toile de maître, classée comme Trésor, à la recherche de l’un ou l’autre détail, tandis que nous profitons des explications fouillées et détaillées des bornes d’information digitales. Nous retenons le nom du Château de Kilkenny, fief des Comtes d’Ormond, pour un futur voyage en Irlande. En temps normal, une salle permet également une présentation en réalité augmentée.

L’autre exposition est consacrée au Cabinet de Curiosités du Comte Guy Van den Steen. Ancêtres des musées, ces cabinets étaient des rassemblements foisonnants d’objets particuliers et parfois étranges. A côté d’une tête réduite à la façon des indiens Jivaro, on y retrouve de beaux livres, des meubles équipés de compartiments secrets, des crânes étranges, une collection de montres à goussets et de pièces, de beaux livres dont une copie de Hamlet, des tableaux,

La pièce maîtresse de cet ensemble hétéroclite est une étrange horloge dite pendule squelette, également classée comme Trésor par une communauté d’experts de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’exposition n’est pas très grande, mais elle ne représente qu’une petite partie des collections qui pourront à nouveau être admirées à la réouverture du château.

10 images
L’arbre généalogique de Moyra Butler © Tous droits réservés
Tableaux de l’exposition Irlande © Tous droits réservés
Crânes exposés dans le cabinet de curiosités © Tous droits réservés
Horloge dite pendule squelette © Tous droits réservés

Infos Pratiques

D’ici là, nous avons pris rendez-vous fin mai pour venir découvrir " Jardins de Printemps ", la fête des plantes et des métiers du jardin, avec la présence de Luc Noël, qui présente l’émission Jardins et Loisirs. En croisant bien sûr les doigts pour qu’elle puisse avoir lieu.

L’entrée au Domaine est fixée à 5€ pour les adultes et 3€ pour les enfants (Expositions, Jardins et Jardin-Potager). Vous pouvez également visiter les jardins seuls pour 2.50€. Un tarif somme toute dérisoire pour un bel après-midi entre balade bucolique et découvertes historiques.

 

Rue du Parc 1, 4540 Amay

Infos et Réservation

Facebook

Instagram

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK