Les coups de cœur des "Ambassadeurs"

Les retrouvailles des duos d'Ambassadeurs
11 images
Les retrouvailles des duos d'Ambassadeurs - © Fred

Embarquez avec Armelle et son émission festive "Le meilleur des Ambassadeurs 2016" . Une dizaine de duos d’Ambassadeurs se sont retrouvés à Amay pour vous faire découvrir les coups de cœur et les morceaux choisis des "Ambassadeurs", le magazine qui revisite chaque semaine le patrimoine de la Fédération Wallonie-Bruxelles sous l’aspect culturel, nature et gourmand.

Dans cette  Armelle

L'ABBAYE DE LA PAIX DIEU

Rue Paix-Dieu 2, 4540 Amay

Téléphone : 085 41 03 50

www.paix-dieu.be

En 1231, Arnold de Corswarem, entrant en religion, décide de consacrer ses biens à l'édifictation d’une abbaye de cisterciennes. D'abord installée à Oleye, l'abbaye est transférée en 1244 à Bodegnée. Le site choisi est caractéristique des exigenges de la règle des Cîtaux: isolée dans les bois et les prés, au confluant de quatre ruisseaux qui permettent l'installation d'un moulin, le tout en assurant l'autonomie de la communauté.

Diverses campagnes de construction rythment la vie du monastère. Déjà, peu après 1373, l'église doit etre rebatie. En 1600, un incendie ravage à nouveau l'église qui doit être à nouveau reconstruite mais aussi le dortoir et le cloître. De nombreux bâtiment sont édifiés entre 1631 et 1663. L'infirmerie, et une grande partie de la ferme actuelle sont élévés dès 1719. D'autres dépendances comme le moulin, sont remplacés au 17e siècle.

Vendu comme bien national le 12 fructidor an V (29 Août 1797), le monastère subit le lot commun : destruction partielle des bâtiments (l'église fut épargnée) pour récupérer des matériaux et transformation des locaux à des fins agricoles et industrielles. Délaissé durant de nombreuse années, le domaine est acheté en 1876 par la famille Vierset. Peu avant 1900 la famille Labeye occupa l'exploitation agricole et l'ensemble des bâtiments.

La Paix-Dieu a fait l'objet d'un classement en 1974. Les héritiers d'Emile Vierset, ancien bourgmestre de Huy et de sa soeur Eugénie le vendirent en 1976 à Monsieur et Madame Labeye.

Dans ce fleuron du patrimoine belge, tout est à faire ! Les nouveaux propriétaires planifient à court et à long terme. En 1995, Monsieur et Madame Alain Labeye consentent un bail emphytéotique sur les batiment abbatiaux, la chapelle, le colombier, le moulin et les jardins. A cette date se met en place le centre des Métiers du Patrimoine lieu de dialogue permanent où l'intelligence, la sensibilité de la conception et du savoir-faire peuvent à nouveau se joindre dans la grande tradition des bâtisseurs d'antan. En 1999, l'ancien chartil est aménagé en salles de réceptions.

 

 

LES PRODUITS :

LE FROMAGE DE MAREDSOUS 

En 1953, la ferme de l’Abbaye produisant en quantité abondante un lait d’excellente qualité, les moines décidèrent de créer leur propre fromage. Sur le modèle du réputé Port-Salut, ils renouèrent avec des méthodes d’affinage ancestrales pour créer un produit d’exception : un fromage à croûte qui rencontra un succès immédiat.

En 1959, les moines cédèrent la production à la Laiterie régionale de Herve. Le fromage de Maredsous cultive cependant toujours son caractère unique dans les caves de l’Abbaye au moment de l’affinage où il trouve un environnement propice à la métamorphose du ‘caillé’, le lait coagulé qui sert de préparation.

Depuis des générations, le fromage d’Abbaye de Maredsous est affiné avec patience et savoir-faire dans les caves de l’Abbaye. Ceci suivant la recette des moines bénédictins. Son goût est unique, son arôme typique et sa saveur si crémeuse. Il existe en 3 formats différents.

Pour exclure le risque de contamination de la flore, les caves ne sont pas accessibles au public

 

LES BIÈRES DE MAREDSOUS

La véritable tradition bénédictine se retrouve dans les différentes bières de Maredsous : la blonde avec une teneur en alcool de 6%, la brune avec une teneur en alcool de 8% et la triple avec une teneur en alcool de 10% mûrissent en cave pendant deux mois avant d’être distribuées.

Les arômes délicats, fruités ou caramélisés de ces bières se marient parfaitement avec les parfums du fromage de Maredsous dans un mélange subtil et harmonieux...

 

 

BRUT DE BIOUL

Andy et Vanessa Wyckmans-Vaxelaire ont quitté Bruxelles voici quelques années pour se rapprocher du château familial de Bioul, occupé par la famille Vaxelaire depuis 1896. L’imposante demeure trouve ses origines au XIe siècle mais sera entièrement reconstruite à partir du XVIe siècle. Andy et Vanessa y cultivent 10 ha de vignes à partir desquelles sont produits plusieurs vins blancs : Terre Charlot, Batte de la Reine et Mossiat ainsi que le Brut de Bioul (blanc) et le Brut des Houillères (rosé), deux méthodes traditionnelles qui donnent des vins effervescents.

Place Vaxelaire – 5537 BIOUL (Anhée)

+32 (0) 71/326700 - http://www.chateaudebioul.be/

CLOS DES PREBENDIERS

Clos des Prébendiers (vignoble)

Thier des Malades 16

4500 HUY

Tél : (0) 85 21 12 23 et 0486/780534

Participez à une visite guidée du vignoble "Le clos des Prébendiers" et partez à la découverte des vins des coteaux de Huy.

Jacques Mouton, vigneron et propriétaire du domaine, vous propose une visite guidée comprenant la présentation d'une partie historique de la région et du site, de la taille de la vigne les premières années et suivantes, de la conduite de la vigne et les pulvérisations contre les maladies, de l'analyse du raisin pour maturité, de la présentation des machines pour vendanges et du processus de vinification.

Possibilité de dégustation en fin de visite.

En pratique

Visites guidées

De juin à août sur rendez-vous.

Participants : minimum 4 personnes et maximum 20 personnes.

Langues : français.

Tarifs

Gratuit + dégustation 2€ verre.

DO EAT

Do Eat (verrines à manger)

Hélène (0474/51.70.65)

info@doeat.com

http://doeat.com

S.A. Do Eat

Rue Emile Francqui 6/1

1435 Mont-Saint-Guibert

Do Eat a créé des verrines qui se mangent avec leur contenu. Saines et écologiques, elles vous surprendront par leur qualité et leur facilité d’utilisation ! Laissez-vous inspirer par leur originalité…

SIMONE A SOIF

Simone à soif : jus de fruit

Simone a Soif! est une nouvelle boisson bio artisanale belge et unique en son genre : une hydrolade.

Une hydrolade est une boisson 100% naturelle à base de vapeur de plantes (appelées hydrolats) mélangée avec des fruits/légumes locaux fraîchement pressés et de l’eau.

Rien d’autre? Et non… Pas de sucres ajoutés, ni d’aspartame ou autre édulcorant, d’arômes même naturels, de conservateurs, d’additifs ou encore de colorants… contrairement à la majorité des sodas du marché.

Ne vous attendez pas à boire un jus (épais et sucré), Simone a Soif! est aussi subtile qu’une infusion avec tous les bienfaits des plantes sans les méfaits du sucre.

FunKey Hotel,

Rue Artan 116,

1030 Schaerbeek

http://www.simoneasoif.be

hello@simoneasoif.be

ALBUM PHOTO

EN ROUTE POUR AMAY

A 15 minutes de Liège, 3 minutes de l'autoroute de Wallonie, 35 minutes de Namur, 45 minutes de Bruxelles :

  • Autoroute E42 Mons-Liège
  • Sortie 6 (Villers-le-Bouillet)
  • Suivre la RN 684 en direction de Huy-Amay pendant +/-4 km
  • Au 3ème rond-point, prendre la 2ème sortie à droite.

"Les Ambassadeurs" sont coproduits avec l’aide de l’ APAQ-W , l’Agence Wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité et le CGT , Commissariat Général au Tourisme.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK