Les bons plans "patrimoine" de Guy Lemaire à La Roche-en-Ardenne

Attablés dans l'estaminet du château à la faveur des bougies.
2 images
Attablés dans l'estaminet du château à la faveur des bougies. - © Tous droits réservés

Avec maestria, Guy Lemaire va redonner vie aux vieilles pierres du Château de La Roche en nous racontant la légende mythique qui le hante. Notre expert en patrimoine attend nos ambassadrices au pied de cette impressionnante fortification dominant la vallée et datant du XIe et XIIe siècle. Dans la cour du château, Guy Lemaire utilise les pièces d’un jeu d’échec pour conter la triste légende de l’âme qui hante encore les murs, le fantôme de la comtesse Berthe. Frissons garantis !

Au château de La Roche-En-Ardenne, Guy Lemaire et Olivier Lefebvre, directeur du Syndicat d’Initiative sont attablés dans l'estaminet à la faveur des bougies. Ils interrompent un moment leur partie d'échecs pour évoquer l’intérêt du château féodal de La Roche sur le plan touristique.

 

Au château de La Roche

Les murs de ce château en ont vu de toutes les couleurs. Depuis son édification au Moyen Age jusqu’aux terribles bombardements de 1944…Il en a vu défiler des armées…. En hiver 44, le château est d’ailleurs sorti quasi indemne des bombardements.

Le château de La Roche domine la vallée, entre une boucle de l’Ourthe et les flancs de la colline du Deister. Le site était déjà occupé par une fortification celte, remplacée ensuite par un oppidum romain. Des fouilles (1903) ont aussi permis de découvrir des silex taillés, un fragment de polissoir en grès et plusieurs morceaux de poteries préhistoriques. Après la Seconde Guerre mondiale, le site a révélé des pièces frappées sous les empereurs Domitien (81-96) et Constantin Ier, dit aussi " le Grand " (307-337).

 

La légende raconte que, tandis que le seigneur de La Roche voyait son âge avancer, sa fille unique et héritière, la jeune et blonde comtesse Berthe, n’avait pas encore pris époux. Il lui proposa donc d’organiser un tournoi dont le vainqueur remporterait la main de la jeune femme. Or, lors d’une promenade non loin du château, le cheval de Berthe trébucha, mettant l’héritière en péril mais, heureusement, une poigne ferme redressa l’animal. Cette main salvatrice, c’était celle du comte Waleran de Montaigu. Les deux jeunes gens tombèrent amoureux, ce qui attrista Berthe qui avait accepté le principe du tournoi ! Waleran promit de le gagner, sans toutefois avouer à Berthe qu’il était aussi, de son côté, promis à Marie de Salm! De fait, Waleran sortit vainqueur du tournoi et sa victoire allait être proclamée quand un chevalier noir demanda d’entrer en compétition ; fatigué, Waleran échoua et fut emmené pour mort alors qu’il n’était qu’abasourdi. L’anonyme chevalier noir fut donc uni à Berthe. A l’issue du banquet nuptial, tandis que les époux s’étaient retirés dans leur chambre, on entendit un cri et l’on retrouva Berthe morte, au pied du donjon, un poignard aux armes de Salm planté dans le cœur… le chevalier noir n’était autre que Marie de Salm qui s’était ainsi vengée et aurait, pour cela, vendu son âme au diable. Depuis lors, Berthe hante le château de La Roche les nuits de grand vent.

CHÂTEAU FÉODAL DE LA ROCHE-EN-ARDENNE

Rue du Vieux Château 4 - 6980 LA ROCHE-EN ARDENNE

Tél. : 32 (0)84.411342 

info@chateaudelaroche.be - http://www.chateaudelaroche.be/

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK