Le tourisme accessible à tous : une démarche qui fait son chemin

Le tourisme accessible à tous, une démarche qui fait son chemin en Wallonie et à Bruxelles
5 images
Le tourisme accessible à tous, une démarche qui fait son chemin en Wallonie et à Bruxelles - © Tous droits réservés

En cette période où l’Opération Cap 48 bat son plein, la récolte de fonds visant à soutenir des projets améliorant le quotidien des personnes porteuses de handicap est une petite piqûre de rappel sur la nécessité de rendre les lieux touristiques et culturels accessibles à tous.

Armelle vous présente le site ACCESS-i

ACCESS-i :  une mine d’information

Des lieux touristiques accessibles, notamment, aux personnes à mobilité réduite (PMR), des animations pensées pour les personnes malvoyantes ou malentendantes, du matériel adapté mis à la disposition des visiteurs, un calendrier des événements actualisé, voilà quelques-unes des informations disponibles sur le site https://www.access-i.be/

Un outil indispensable si vous planifiez une visite, un circuit, une balade…

et que vous éprouvez des difficultés à trouver des lieux où circuler confortablement avec, par exemple, une chaise roulante, sans que l’escapade prévue se transforme en parcours du combattant.

 " Le plus important, c’est la transparence, explique Maureen Macoir, d’Access-i. Si un opérateur touristique annonce un accès PMR et que ce n’est pas le cas, la frustration est énorme pour la personne handicapée et son entourage qui arrivent sur place. Notre but, ce n’est pas de distribuer des gommettes vertes ou rouges, mais d’offrir à ceux qui nous consultent la certitude qu’ils pourront organiser, en toute sécurité, leurs déplacements. "

Sur demande, Access-i donne aussi des infos pertinentes à toute personne moins valide ou à ses accompagnateurs concernant les infrastructures, comme par exemple, pour ceux qui se déplacent en chaise roulante, la largeur des portes, l’aire de rotation, la présence d’ascenseurs.

Le tourisme accessible à tous, une démarche qui fait son chemin

De plus en plus, les opérateurs touristiques mesurent l’intérêt d’équiper leurs attractions, musées, logements, restaurants, etc. de solutions adaptées à l’accueil des visiteurs porteurs d’un handicap .Comme par exemple, un système d’alarme incendie adapté pour les personnes sourdes (flash visuel), ou un agencement intérieur qui permet de visualiser toutes les personnes évoluant dans la pièce pour lire sur les lèvres ou décrypter le langage des signes.

Mais attention, il ne suffit pas de mettre une rampe à un escalier pour améliorer la sécurité d’un visiteur. Il y a des normes à respecter et une aide à recevoir de services compétents.

" En matière d’événements, notamment de festivals comme Dour ou Esperanza, les  organisateurs font appel à nous pour la mise en accessibilité du site. Nous dépêchons un Bureau d’expertise sur place pour identifier les aménagements à opérer." Maureen Macoir poursuit :Ce dimanche 11 octobre 2020, pour le week-end des Parcs et Jardins en Wallonie, nous mettons le site du Château d’Attre en totale accessibilité. " 

Access-i se met donc à la disposition des opérateurs touristiques qui souhaitent engager des transformations ou améliorations. Des experts sont ainsi sollicités pour établir des recommandations en vue d’accompagner les chantiers.

La signalétique de l’accessibilité concerne 7 catégories de handicap : personne aveugle, malvoyante, sourde, malentendante, en fauteuil, marchant difficilement, difficulté de compréhension.

Sites naturels accessibles

Parcs naturels accessibles 

 

Dans les dernières réalisations

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK