Côte de porc, sauce al'berdouille !

Côte de porc "monto-paliseuloise", sauce al berdouille  !
7 images
Côte de porc "monto-paliseuloise", sauce al berdouille  ! - © Tous droits réservés

Un savoureux mélange des produits du terroir de Paliseul et des traditions montoises. La sauce al’bertouille, chère au chef Jean-Philippe Watteyne, tire son nom de " petite boue, gadoue" (et oui ! ) dans la région de Mons.

Côte de porc "monto-paliseuloise", sauce al al'bertouille !

Ingrédients :

  • une ou plusieurs côte(s) de porc avec une couenne épaisse
  • une bière brune
  • des tomates fraîches
  • des échalotes
  • petits oignons et cornichons en conserve
  • moutarde douce
  • crème fraîche
  • estragon frais pour la déco
  • sel, poivre.

Le truc de Jean-Phi : D’abord bien saler la viande avec un sel fin, en mettre partout ! Ensuite, démarrer la cuisson du porc sur la couenne, de manière à faire fondre le gras ! Une cuisson de la viande à la verticale, donc : ça change

Préparation :

  • Remettre ensuite la viande à plat dans la poêle
  • Faire saisir les deux faces à feu vif
  • Poursuivre la cuisson à feu doux quelques minutes
  • Retirer ensuite la viande du feu et la laisser reposer quelques minutes, pour qu’elle soit bien tendre avant de le dresser dans l’assiette.

Sauce al al'bertouille

  • Hacher les tomates en petits dés et les échalotes (grossièrement)
  • Couper ensuite oignons et cornichons en petites rondelles
  • Verser les échalotes dans les sucs de cuisson de la viande et laisser brunir
  • Ajouter les tomates, les cornichons, les petits oignons et la moutarde, bien mélanger et laisser réduire.
  • Déglacer avec la bière brune, laisser évaporer la bière de manière à diminuer le goût d’alcool.
  • Ajouter de la crème fraîche et rectifier l’assaisonnement
  • Ajouter l’estragon finement coupé au moment du dressage.

Nos adresses gourmandes à Paliseul

Le Gastronome : le succès de deux jeunes chefs

Jean Vrijdaghs et Sébastien Hankard.

Quelques mois à peine après la reprise, les lauriers, déjà : 14/20 et "meilleurs jeunes chefs de l’année 2020 pour la Wallonie" par le Gault et Millau et une étoile à la mi-novembre au Michelin. Bref, que du bonheur !

Rue de Bouillon, 2 à 6850 Paliseul

061 / 53 30 64

https://www.le-gastronome.be/

La Table de Maxime

Une halte gourmande doublement étoilée à Our, l’un des plus beaux villages de Wallonie ! C’est la table de Maxime Collard, à Our, 2 étoiles au Michelin, la 1re en 2010, la seconde en 2018. Une adresse à ne pas manquer ; en outre, c’est l’enfant du pays puisqu’il a grandi à Opont, l’un des villages de la commune.

Our, 23 à 6852 Our

061/23 95 10

https://www.maximecollard.be/la-table-de-maxime/

Boucherie Poncelet : un incontournable !

Boucherie familiale créée en 1913 par le grand-père de Benoît Poncelet. Spécialités ? Toutes les salaisons, c’est aussi, et c’est important de le signaler, dernière boucherie-abattoir de la Province de Luxembourg.

Grand’Place, 9 à 6850 Paliseul

061 / 53 33 05

 

La Ferme des Sureaux pour ses délicieux fromages de chèvre et sa petite épicerie bio !

La Ferme des Sureaux qui produit plusieurs variétés de fromages bio au lait cru de chèvre. La Ferme des Sureaux, doublée aujourd’hui d’un petit magasin pour la vente directe (ouverte vendredi, samedi et dimanche), c’est l’histoire d’Anne Loicq et de son compagnon qui élèvent à Maissin un petit troupeau d’une 40aine de chèvres, des chèvres de Lorraine (race rustique), mais aussi quelques porcs et des poulets fermiers.

Rue des Roses, 4 à 6852 Maissin

061 / 65 82 24

https://www.fermedessureaux.com/

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK