"Le temps d'une histoire" trace le portrait de la chancelière allemande Angela Merkel

La chancelière allemande quittera la politique à l’automne 2021, après 16 ans de pouvoir et au sommet de sa popularité, autant dans son propre pays qu’en Europe et à travers le monde.

Elle est devenue une icône mondiale et reste une énigme. Son professionnalisme absolu, sa détermination à refuser tous les artifices de la communication, à protéger sa vie privée comme à réduire au minimum ses prises de parole dans la presse la rendent insaisissable. Qui connaît vraiment Angela Merkel ? Quelle femme est-elle ? Quelle motivation l’a conduite au pouvoir ? Comment est-elle parvenue à une telle longévité avec une morale et un respect de la démocratie qui forcent le respect des puissants ?

 

"A la recherche d'Angela Merkel" un documentaire de Marion Van Renterghem à voir dans "Le temps d'une histoire" le vendredi 01 octobre à  22h40 sur la Une

 

Jeune ministre du gouvernement de Helmut Kohl en 1991, élue présidente du grand parti chrétien-démocrate allemand en 2000, devenue chancelière fédérale en 2005 et réélue sans discontinuité jusqu’en 2021, Angela Merkel aura marqué, comme aucun autre dirigeant, notre nouveau monde commencé avec la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989 : un monde où la fin de la guerre froide entre les Etats-Unis et l’Union soviétique a rendu possible l’émergence de nouvelles grandes puissances, où les rêves déçus de la démocratie ont enclenché la montée des nationalismes.

Les années Merkel sont celles de notre entrée dans le XXIe siècle, dont les deux premières décennies n’ont été qu’une succession de crises. Attentats du 11 septembre 2001. Référendum français sur le traité constitutionnel européen en 2005. Crise financière mondiale en 2008. Crise européenne des dettes souveraines en 2011. Crise des migrants en 2015. Référendum sur le Brexit et élection de Donald Trump en 2016. Pandémie du coronavirus en 2020 - et ses conséquences encore inconnues. Son sérieux et sa rigueur ont rassuré les Allemands qui lui ont attribué le surnom de " Mutti " (Maman). Face aux turbulences du monde, seul un visage incarne à la fois la longévité du pouvoir, la stabilité politique et les valeurs de la démocratie libérale : celui d’Angela Merkel, " la femme la plus puissante du monde ".

Si elle n’a pas toujours été une politique exemplaire, si elle n’a pas eu la vision stratégique et l’audace qui sont la marque des grands leaders, elle incarne un style de dirigeant en voie de disparition : une dirigeante morale. Angela Merkel est l’anti-Trump par excellence. La représentante d’un monde où la vérité compte encore. Son départ nous inquiète car il nous fragilise. Tout en partant à la recherche d’Angela Merkel, tout en racontant sa destinée romanesque, tout en décryptant les clés de son énigme et la singularité de son leadership, ce film rend compte d’une tension : Merkel s’en va. Une page d’histoire se tourne. Elle nous laisse face à un vide et à une immense incertitude.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK