Les cochons, toute une histoire…

Sus scrofa domesticus
4 images
Sus scrofa domesticus - © Tous droits réservés

Savez-vous que notre cochon domestique (sus scrofa domesticus) est un lointain cousin du sanglier sauvage (sus scrofa) dont il est resté proche et avec lequel il peut se croiser. Une histoire de plusieurs millénaires !!

La domestication du porc remonte probablement au 9e millénaire avant JC en Asie Mineure. Elle est attestée à l’âge du Bronze chez les Egyptiens et les Mésopotamiens. Dans de nombreuses cultures, le cochon est chargé de symboliques. Durant l’Antiquité, il est consommé et sacrifié notamment en l’honneur des déesses grecque et romaine de l’agriculture, Déméter et Cérès. Chez les Egyptiens, il est associé au dieu Seth, en étant parfois représenté sous la forme d’un porc noir dévorant la lune. Chez nous, au Moyen-âge, les porte-voix cléricaux le considèrent comme un attribut du diable ; comme lui, il grogne et se vautre dans la boue. Il peut également personnifier quelques vices, comme la saleté, la gloutonnerie et la colère. Dès le 13e siècle, un homme débauché est un porc. Cette image perdure encore à notre époque.

Aux 15e, 16e et 17e siècles, le cochon est associé à la luxure. Le peintre Jérôme Bosch, dans le panneau l’enfer du Jardin des délices n’hésitera pas à représenter une truie vêtue en religieuse enlaçant un homme nu !!

La couleur sombre de son pelage, sa goinfrerie, son aptitude à se nourrir d’ordures et de charognes (Les créatures omnivores sont souvent considérées comme impures) expliquent l’image négative véhiculée par le porc à cette époque.

Heureusement avec le temps, l’image du cochon va évoluer positivement ! Ainsi l’idée ancienne que la possession d’un cochon garantit de la pauvreté a entraîné la naissance, au 18e siècle en Angleterre, des tirelires en forme de cochon, L’idée du cochon porte-bonheur existe aussi largement dans les pratiques alimentaires (gâteaux, friandises) et dans les expressions : " avoir une chance de cochon ".

Un lien a également été établi entre enfants et cochons à partir de la fin du 19e siècle dans la littérature pour jeunesse, les jouets, puis le cinéma. 

Le cochon est représenté comme un porcelet rose, joyeux et dynamique, largement humanisé à l’image de Porky Pig l’ami bègue de Daffy Duck, Miss Piggy la cochonne amoureuse de la grenouille Kermit dans le Muppet Show, ou encore Porcinet, le copain de Winnie l’Ourson.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK