Le saumon est de retour chez nous

Le saumon est de retour
6 images
Le saumon est de retour - © Tous droits réservés

Disparu du bassin mosan au moment de l'industrialisation, le saumon a été réimplanté et constitue un symbole pour la restauration de la biodiversité.

Un saumon bien de chez nous

Jusqu’au début du 19e siècle, le saumon atlantique se rencontrait en abondance dans le bassin mosan. Il remontait la Meuse et allait se reproduire dans la Chier et la Semois. Des noms de rivières (Salm) ou de villes (Salm-Château, Vielsam) en Belgique nous rappellent que le saumon était bien présent dans nos cours d’eau.

La régression du saumon mosan débute vers 1840 avec l’industrialisation de nos régions et la canalisation des voies d’eau qui y est liée (Meuse, Ourthe, Sambre). Les autorités tenteront d’enrayer la régression dans nos cours d’eau : amélioration de la loi sur la pêche, constructions sur les barrages d’échelles à saumons, repeuplement en tacons élevés en pisciculture, coopération internationale.

Tous ces efforts ne serviront à rien d’autant plus que la pêche professionnelle au filet s’intensifie en Belgique et surtout en Hollande. Avec comme conséquence inévitable, une diminution importante des remontées de saumons en Meuse belge.

De plus, la construction de nombreux barrages à vannes va bloquer inexorablement la migration des saumons adultes en provenance de la Mer du Nord. L’extinction de l’espèce survient finalement en 1935.

Mais ça c’est le passé !! Car aujourd’hui, le saumon est de retour dans les eaux mosanes et ce, grâce à la passion de certains scientifiques et aux efforts considérables déployés par le Service de la Pêche de la DNF. Tout débute dans les années 80 lorsqu’est lancé officiellement le projet Meuse Saumon 2000, mené conjointement par le Ministère de la Région wallonne et les Universités de Liège et Namur et dont le but de rétablir le cycle complet de la du saumon atlantique

La réintroduction durable du saumon atlantique dans nos eaux nécessite impérativement le rétablissement du libre passage des poissons au niveau de toute barrière physique susceptible de bloquer ou de freiner la remontée des géniteurs vers les frayères. C’est ainsi qu’une série de barrages présents sur la Meuse et sur divers de ses affluents sont équipés d’échelles à poissons modernes afin d’améliorer la libre circulation des poissons migrateurs.

Sachant que la souche du saumon de la Meuse est irrémédiablement disparue, il a fallu se procurer des individus d’origine étrangère. C’est ainsi que des œufs embryonnés de saumons originaires de rivières d’Ecosse, d’Irlande et de France ont été importés et mis en élevage. Après quelques mois d’élevage, les jeunes salmonidés sont relâchés dans plusieurs rivières belges. C’est ainsi que chaque année depuis 1988, ce sont entre 250 000 et 500 000 alvins qui sont déversés dans le bassin mosan. Ils grandissent et partent en mer pour se diriger vers le grand Nord, le Groenland avant de revenir frayer dans nos rivières et y mourir.

Le retour du saumon en Wallonie constitue un symbole pour la restauration de la biodiversité et de l’Ardenne bleue. Lorsque le saumon reviendra abondamment dans nos rivières, cela signifiera que l'eau sera à nouveau de bonne qualité.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK