Le loup, à nouveau parmi nous ?

Le loup frappe aujourd’hui aux portes de la Wallonie !! Alors que le dernier loup aurait été abattu au 19e siècle, il effectue aujourd’hui un retour discret dans nos contrées

Chassé frénétiquement à partir du 16e siècle car redouté par les populations, il est aujourd’hui bien présent sur le continent européen où on recense 12 000 loups environ répartis entre l’Italie, l’Espagne, la Grèce, le Portugal, la Roumanie, la Pologne, l’Allemagne et la France où il a été observé dans le Jura, les Alpes et les Vosges.

Environ 300 loups vivraient aujourd’hui en France.

Le loup est contrairement à l’image négative qu’il véhicule, un animal sociable qui vit en meute de 4 à 6 individus en moyenne. Discret et craintif, il ne s’attaque pas à l’homme. A partir de deux ans, les jeunes loups s’émancipent et partent pour trouver de nouveaux territoires afin de fonder une nouvelle famille.

Son arrivée est plus que probable tant la Belgique présente un attrait pour lui par ses massifs forestiers et giboyeux. La région wallonne a anticipé son retour en l’inscrivant sur la liste des espèces protégées au regard des lois européennes (convention de Berne, directive Habitat).

Son installation possible dans nos forêts est difficile à prévoir car l’animal est devenu un maître dans l’adaptation. Sa présence dans nos régions est un indice de bonne santé de nos forêts dont le biotope lui convient.

5 images
le loup, animal fascinant © Tous droits réservés

Réunies au sein de la plateforme "Grands Prédateurs", 9 associations de conservation de la nature prennent position et veulent entamer le dialogue avec les autorités et tous les usagers de la nature, en vue d’accueillir comme il se doit ce superbe représentant de la vie sauvage et d’assurer une cohabitation harmonieuse avec l'homme, telle qu’elle a lieu dans d’autres régions.

Petite légende à propos du loup et du roi Léopold Ier

A Custinne, dans l’entité de Houyet en province de Namur, on peut découvrir un monument étrange au milieu de la forêt. Une rocaille supporte une grande pierre taillée sur laquelle il est gravé : " Le 15 février 1845, S.M. Léopold I roi des Belges étant à la chasse sur la terre de Custinne abattit en cet endroit un énorme loup ". Il semblerait selon la légende que cet énorme loup soit ait été le dernier de la région. Ce lieu est appelé la Tombe du Loup.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK