Comment bien nourrir les oiseaux en hiver !

bon appétit !
5 images
bon appétit ! - © Tous droits réservés

Il existe quelques gestes très simples !

Nourrissez-les seulement par grands froids : périodes de gel prolongé, de neige persistante ou de pluie incessante. La régularité dans le nourrissage est capitale car les oiseaux en viennent vite à dépendre de vous. Il est donc impératif de ne pas interrompre le nourrissage pendant les périodes de grands froids car les oiseaux ayant pris l’habitude de s’approvisionner aux mangeoires risquent de ne pas disposer d’assez de réserves leur permettant de trouver une autre source de nourriture.

Le meilleur moment pour nourrir les oiseaux est le lever du jour, car les oiseaux doivent trouver de la nourriture le plus rapidement possible pour combler les réserves qui se sont épuisées pendant la nuit. Chaque espèce possède un comportement de nourrissage particulier.

Placez donc la nourriture en différents endroits. En hauteur, sur une mangeoire stable pour le pinson des arbres ou le verdier, dans des filets suspendus pour les mésanges, ou sur le sol pour l’accenteur mouchet, le rouge-gorge ou le merle. Les graines qui s’humidifient, les graisses rances ou les mies de pain mouillées deviennent impropres à la consommation et peuvent provoquer des troubles digestifs graves, voire mortels.

Un toit au-dessus de la mangeoire permettra aux oiseaux de se mettre à l’abri de la pluie et protégera les aliments. Le nourrissage au sol se fera de préférence sur une planche de bois qui protège les aliments de l’humidité. Ne mettez qu’un seul type de nourriture par mangeoire. Mettez la nourriture par petites quantités et nettoyez régulièrement la mangeoire pour éviter tous risques de contamination et d’épidémie. Installez votre mangeoire dans un espace découvert mais proche d’un taillis accessible d’un coup d’aile. N’oubliez pas qu’en ville, le principal prédateur des oiseaux est le chat. Vous aurez le bonheur d’observer le balai incessant des oiseaux vers leur garde-manger.

A l’approche du printemps, supprimez progressivement ce ravitaillement. Lorsque débute la saison de reproduction (d’avril à septembre), la nourriture redevient abondante et de bien meilleure qualité nutritive pour les oisillons qui sont alors nourris essentiellement d’insectes. Laissons alors les oiseaux insectivores jouer efficacement leur rôle d’insecticide naturel.

  1. Nourrissez uniquement pendant les grands froids ou les pluies incessantes
  2. Disposez de la nourriture matin et soir. Les oiseaux consomment leurs réserves alimentaires rapidement, ils ont besoin de s’alimenter souvent
  3. Soyez réguliers et à la fin de la mauvaise saison, diminuez l’apport de nourriture progressivement. Surtout, n’arrêtez jamais en plein froid un nourrissage commencé, les oiseaux devenus dépendants seraient condamnés !
  4. Nourrissez à tous les étages, certains oiseaux mangent au sol (sur une planche pour éviter l’humidité), d’autres en hauteur
  5. Changez l’eau des abreuvoirs régulièrement et n’y ajouter aucun additif
  6. Nettoyez régulièrement les mangeoires.
  7. Protéger les graines de l’humidité et de la pluie
  8. Ne donnez pas d’aliments salés
  9. Placez graines, mangeoire hors de portée des prédateurs
  10. Offrez des aliments variés à plusieurs endroits
  11. Ne donnez pas trop à la fois, la nourriture doit disparaître en quelques heures
  12. Ne proposez jamais d’aliments moisis ou avariés
Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK