Bzz, bzz, bzz ... les abeilles

chanson extraite du spectacle "ouah, ouah ! avec Bourvil et Annie Cordy
chanson extraite du spectacle "ouah, ouah ! avec Bourvil et Annie Cordy - © Tous droits réservés

Chanson de Bourvil tirée de l'opérette "Ouah ! ouah !"

Quand vient le grand jour de la ponte, la reine doit faire de son corps don, et dans l'azur elle monte, monte, poursuivie par tous les bourdons…

Bzz, bzz, bzz,

Bzz, bzz, bzz, ça va être sa fête !

 

C'est celui qui la rattrapera, qui sera le bourdon papa, mais, tout de suite après, il mourra, pour avoir donné tout ce qu'il a.

Bzz, bzz, bzz,

Bzz, bzz, bzz, vaches d'abeilles !

 

Les paroles de la chanson " Les abeilles ", sont parfois coquines, riches de l’un ou l’autre sous-entendu. Elles évoquent le travail de première importance du bourdon dans la pérennisation de la ruche.

La chanson est extraite de l’opérette " Ouah ! Ouah " qu’André Raimbourg 1917-1970), plus connu sous le nom de Bourvil jouera avec Annie Cordy ; ce sera la dernière opérette interprétée par l’acteur, chanteur et humoriste français… et ce ne fut, hélas, pas la meilleure !

 

" Ouah ! Ouah ! ", écrite par le comédien et dramaturge Michel André, sur une musique d’Etienne Lorin et Gaby Wagenheim, fut mise en scène par Roland Bailly et créée le 31 octobre 1965 au Théâtre de l’Alhambra, à Paris. Bourvil y apparaît en pompier et, avec sa troupe, entame l’air des abeilles…

 

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK