La Malaisie, pays de paradoxes : entre modernité et islam radical

La Malaisie et sa capitale cosmopolite et ultramoderne Kuala Lumpur. Ses nombreuses îles, 27 degrés toute l’année, des plages de sable blanc, un paradis de fonds marins incroyables, le bonheur pour les touristes venus y faire de la plongée. Une majorité de Musulmans modérés. Mais le pays est menacé par l’avancée des fondamentalistes. Les Etats du nord sont déjà dirigés par le parti islamique et ce dernier risque bien de gagner d’autres régions.

4 images
© Tous droits réservés
La Malaisie, l’un des pays les plus riches de l’Asie du sud-ouest. Dans ce pays majoritairement musulman, des filles en bikini côtoient des femmes voilées, une cohabitation dans le respect mutuel et d’où a d’ailleurs émergé l’expression "smiling islam". Sa capitale Kuala Lumpur est synonyme de modernité, de business et de mode islamique. Le voile n’est pas obligatoire pour les femmes. Mais les islamistes gagnent du terrain et la police religieuse patrouille, clamant "ne pas vouloir de mauvaises filles au sein de sa jeunesse".
Dans les États du nord, le parti islamique est au pouvoir et le tribunal applique la charia : les peines de prison tombent pour les homosexuels, les couples non mariés, les personnes consommant de l’alcool ou surprises à manger pendant le ramadan, et avec ces condamnations, l’imposition progressive des châtiments corporels. Les islamistes recrutent même les tribus d’autochtones du fin fond des forêts pour les convertir à l’Islam. Ces chasseurs-cueilleurs qui vivent dans des traditions vieilles de 7000 ans se font enrôler et, petit à petit, leur identité disparaît. Les écoles coraniques sont partout dans le nord du pays avec des cours d’éducation islamique où les enfants – qui ne parlent pas l’arabe – apprennent le Coran par cœur sans le comprendre. Mais la résistance s’organise pour combattre les islamistes, avec par exemple une avocate qui se bat et défend les victimes. Elle craint que la Malaisie ne devienne la nouvelle Arabie saoudite.
 
Retrouvez 2 docs du Bourlingueur ce dimanche soir sur La Trois: Paraguay, les cultures empoisonnées à 21h05, suivi de Malaisie, un paradis menacé par l'islam radical
4 images
© Tous droits réservés

Décomplexée et voilée

Être pratiquante, porter le voile tout en étant multimillionnaire et bling bling, c’est ce que nous fait voir ce doc du bourlingueur en rencontrant Dato Seri Vida, business woman, star dans son pays, et visage de ses propres crèmes éclaircissantes et boissons énergisantes. Ici la boss, c’est elle, et pas les hommes.

Le tourisme halal attire beaucoup de touristes musulmans : des hôtels luxueux labellisés halal proposent toute une série de petites attentions en phase avec la religion.

Et la mode islamique est un fameux business, empreint lui aussi de modernité, où l’idée est de proposer des collections empreintes de style et d’élégance mais dans le respect de la religion. Au prestigieux Asian islamic fashion show, une créatrice spécialisée dans la mode musulmane, propose un islam moderne en allant vers une mode "pudique", c’est-à-dire respectueuse de l’islam, tout en étant sexy : des vêtements près du corps et non amples, des turbans plutôt que des voiles.

Autre exemple encore d’un islam ouvert avec une jeune musulmane championne de MMA (arts martiaux mixtes), critiquée et menacée pour les vêtements moulants qu’elle porte pour pratiquer ce sport jugé trop violent pour une femme. Mais elle s’en fiche et continue.
 
Mais ces attitudes sont jugées trop libérales par certains et la justice et la police religieuses durcit le ton et menace les libertés de sa population.
 
 
4 images
© Tous droits réservés
Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK