Les députés espagnols acceptent de discuter de la protection des corridas

Les députés espagnols acceptent de discuter de la protection des corridas
2 images
Les députés espagnols acceptent de discuter de la protection des corridas - © AFP PHOTO/Pedro ARMESTRE

Les députés espagnols ont voté majoritairement mardi pour la tenue d'un débat au Congrès sur la protection de la corrida, après avoir examiné une pétition en ce sens qui a recueilli près de 600.000 signatures, ce qui pourrait être un premier pas vers un retour de cette tradition en Catalogne.

Lors d'un vote dans la soirée, le Congrès des députés, chambre basse du Parlement espagnol, a accepté le principe d'un débat sur cette question par 180 voix contre 40 et 106 abstentions.

Avant le vote, plusieurs dizaines de manifestants, certains portant des capes de toreros, s'étaient rassemblés aux portes du Congrès des députés pour défendre la tauromachie.

"Nous devons revendiquer notre culture et tradition", affirmait Pablo Ruiz, 27 ans, un novillero ou apprenti matador.

Déjà interdite dans l'archipel espagnol des Canaries depuis 1991, la corrida a disparu des arènes catalanes depuis le 1er janvier 2012, sur décision du Parlement régional, où les nationalistes avaient voté cette interdiction, appuyés par les écologistes. Celle-ci avait fait l'effet d'un électrochoc pour les défenseurs de la tradition.

En réaction, la Fédération catalane des organisations taurines avait lancé une pétition réclamant la protection des corridas, qui a finalement recueilli 590.000 signatures, soit plus que les 500.000 nécessaires en Espagne pour présenter aux députés une proposition de loi.

"Les fêtes taurines appartiennent à la culture espagnole globale, au patrimoine historique et culturel commun à tous les Espagnols", affirme la proposition de la Fédération, qui était soumise mardi au Parlement.


Belga

L'actualité culturelle vue par Yakana

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK