"Le Bazar de la charité" : les secrets de tournage de l’incendie

"Sur le plateau, les acteurs avaient chaud, ils vivaient vraiment les sensations" confie Hervé Gallet, chef décorateur du "Bazar de la charité". Envie d’en savoir plus sur la reconstitution de l’incendie de 1897 ? On vous livre les secrets de cette prouesse technique.

Le jeudi 14 novembre dernier, les téléspectateurs de La Une ont enfin découvert les premiers épisodes de la série événement avec Audrey Fleurot, Camille Lou et Julie de Bona. Et par la même occasion, les images de l’incendie du Bazar de la charité, un drame ayant réellement eu lieu à Paris, le 4 mai 1897, qui a fait plus de 120 morts. Soit l’incendie le plus tragique de son histoire !

Comment reconstituer un brasier d’une telle envergure ?

Mélange de flammes réelles et d’images numériques, le résultat est saisissant. Tout l’intérieur du batiment du Bazar de la charité a été recréé en studio et conçu pour brûler. "En France, c’est une première ! Il n’y avait jamais eu de flammes de cette hauteur en studio pour une si longue durée" explique Yves Domenjoud, spécialiste en effets spéciaux réels, à TF1.

Nous avons finalement réussi à faire des flammes de 7 mètres !

En effet, habituée à travailler avec du feu en tournage, jamais l’équipe n’avait dû mettre au point un décor capable de résister si longtemps aux flammes. "Dans Raid Dingue par exemple, nous avons brûlé des intérieurs, mais pour des prises de 40 secondes sur une journée." raconte Hervé Gallet.

"Le challenge était de tourner sur une dizaine de jours avec un seul décor. En réalité, nous ne faisons le feu qu’avec le gaz. Quand je le coupais après avoir allumé le feu, les flammes s’arrêtaient aussitôt. Quelques objets et accessoires brûlaient encore mais le reste du décor ne bougeait pratiquement pas." poursuit Yves Domenjoud.

Une sécurité renforcée sur le plateau

Si non seulement les gaz toxiques générés par le feu devaient être évacués au fur et à mesure, la présence de 200 figurants en costume représentait à elle seule un vrai challenge de sécurité !

"Entre chaque séquence, on mouillait un peu le décor par précaution. Il pouvait aussi y avoir une combustion après coup donc des pompiers restaient toute la nuit pour surveiller. Travailler avec le feu fait peur mais nous étions tous très contents de l’avoir fait." s’est réjoui Hervé Gallet.

Et le résultat est à la hauteur ! Vous avez manqué les deux premiers épisodes de la saga ? Ils sont à revoir sur RTBF Auvio. Suivez ce lien vers les épisodes 1 et 2 du "Bazar de la Charité".

Prochain rendez-vous inédit sur La Une le jeudi 21 novembre à 20h30.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK