France: neuf cloches géantes en route pour Notre-Dame de Paris

La cloche "Marie", coulée par une fonderie néerlandaise
La cloche "Marie", coulée par une fonderie néerlandaise - © AFP PHOTO / ANP - KOEN VAN WEEL

Neuf cloches d'un à deux mètres de diamètre ont quitté jeudi matin une fonderie normande, dans le nord-ouest de la France, pour Notre-Dame de Paris, où elles doivent être installées à l'occasion du 850e anniversaire de la cathédrale.

Les neuf cloches, acheminées par deux deux camions-grues de 43 tonnes, ont quitté vers 9h la fonderie Cornille Havard de Villedieu-les-Poêles, au coeur du bocage normand, en direction de Paris, où elles sont attendues dans l'après-midi.

Ces cloches sont destinées à reconstituer l'ensemble campanaire originel de la cathédrale, détruit à la suite de la Révolution française de 1789.

Elles se composent de Marie (6 tonnes de cuivre et d'étain pour un "sol" dièse), Gabriel (4,1 t, "la" dièse), Anne-Geneviève (3,4 t, "si"), Denis (2,5 t, "do" dièse), Marcel (1,9 t, "" dièse), Etienne (1,5 t, "fa"), Benoît Joseph (1,3 t, "fa" dièse), Maurice (1t, "sol" dièse) et Jean-Marie (782 kg, "la" dièse).

Huit de ces cloches ont été fabriquées par la fonderie Cornille Havard dans son four du XIXe siècle. Elles sont destinées à la tour nord de Notre-Dame.

La neuvième, la plus grosse des nouvelles cloches, Marie, a été coulée par la fonderie Royal Eijbouts à Asten, aux Pays-Bas, avant de rejoindre la fonderie normande qui a centralisé la commande de l'Eglise. Elle prendra place dans la tour sud, au côté du grand bourdon Emmanuel (330 ans, 13,2 tonnes, "fa" dièse) qui seul, a traversé les siècles.

Le nouvel ensemble campanaire, dont la fabrication a duré un an et qui est conçu pour durer 200 à 300 ans, est attendu à partir de 16h à Notre-Dame.

Il sera exposé au public pendant un mois dans la nef à partir de samedi, date de sa bénédiction. Les cloches doivent sonner pour la première fois du haut de leur tour le 23 mars.

Le coût de l'opération est chiffré à 2 millions d'euros, financés par des dons, selon l'Eglise.

Depuis la Révolution, Notre-Dame de Paris ne disposait plus que d'un ensemble campanaire incomplet. Quatre cloches avaient été installées en 1856 mais leur qualité médiocre justifiait selon l'Eglise leur remplacement pour le jubilé de la cathédrale, qui inspira notamment Victor Hugo.


Belga

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK