Guy Lecluyse : suspect n°1 dans "La Promesse"

Plus connu pour amuser la galerie que pour terrifier, l’acteur et humoriste français est à l’affiche de la mini-série La Promesse, dans un rôle plutôt glauque : un potentiel kidnappeur d’enfants.

C’est la mine sombre et les traits tirés, dans une scène de confrontation avec Olivier Marchal, que l’on découvre Guy Lecluyse dès les premières minutes de La Promesse. Il y interprète Serge Fouquet, un suspect dans deux affaires de disparition d’enfant. Si aux premiers abords, Fouquet semble juste bourru et inoffensif, les enquêtes successives de Pierre Castaing, puis de Sarah (Sofia Essaïdi), révèlent tour à tour son côté sombre et manipulateur…

2 images
Guy Lecluyse face à Olivier Marchal dans la série "La Promesse". © 2019/CHRISTOPHE BRACHET / SORTILEGES PRODUCTIONS / AREZZO FILMS/TF1/LES GENS/RTBF (TÉLÉVISION BELGE)

Une expérience comique

Lecluyse est un habitué du rire. On le connaît notamment pour son rôle dans la série Soda avec Kev Adams et pour sa fructueuse collaboration avec Dany Boon (après Bienvenue chez les Ch’tis en 2008, il jouera dans Rien à déclarer, Supercondriaque et La Ch’tite famille). Il troque ici sa casquette de clown pour celle d’un potentiel psychopathe, un rôle qu’il maîtrise d’ailleurs jusqu’au bout des doigts. Et c’est finalement cette expérience du comique qui l’aurait aidé dans son interprétation, comme il l’explique à La Voix du Nord : "Le truc qui m’a aidé, c’est de venir de l’univers de la comédie. Les rouages de la comédie sont plus compliqués que ceux de la tragédie. Je revendique l’école du rire et de la bouffonnerie. Elle aiguise le sens de l’observation".

Pour le reste, le comédien a pu profiter de l’expertise de sa réalisatrice, Laure de Butler (Profilage) : "Elle a fait un travail extraordinaire. Dans sa direction d’acteurs, elle n’impose rien, mais donne l’état d’esprit du personnage. Ensuite, il faut faire vibrer toutes les cordes horribles que tu imagines. Ça s’ajoute au travail de maquillage, d’habillage… On devient un peu comme la créature de Frankenstein. Il n’y a rien d’inné là-dedans, c’est du travail", a confié Lecluyse au média français.

Le coupable idéal

Dans La Promesse, Fouquet est d’emblée le principal suspect visé par l’enquête du capitaine Pierre Castaing. Mais à cause d’un bon alibi et de l’absence de preuves tangibles, l’homme ne sera pas inquiété pendant de nombreuses années. C’est lors de la réouverture de l’enquête par Sarah que les soupçons se tournent à nouveau vers lui. Alors, coupable ou victime d’un acharnement policier ? Rendez-vous ce dimanche 17 janvier à 20h55 sur La Une et sur Auvio.

>> Revoir les deux derniers épisodes de La Promesse sur Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK