Les guillotinés étaient-ils vraiment coupables dans l’affaire Coucke et Goethals ?

Durant l’été, chaque vendredi soir, Jean-Louis Lahaye vous propose de revenir sur huit crimes qui ont défrayé la chronique en Belgiqueau tournant du siècle. Cet épisode s’intéressera à l’affaire Coucke et Goethals.

La Belgique criminelle débarque en télé ! Après une jolie saison de huit épisodes en radio sur La Première, Jean-Louis Lahaye revient à son amour de la télé pour décliner ces affaires criminelles en images. 

Suspens, explications et éclairage sur des dossiers d’assises qui nous emmènent dans l’histoire de la justice belge au XIXe et XXe siècles. Jean-Louis Lahaye fera la lumière sur huit crimes qui ont défrayé la chronique de notre pays entre 1850 et 1930, proposant une radioscopie de notre société et d’une époque pas si lointaine. Avec l’intervention d’historiens spécialisés, il nous emmène au cœur notamment du crime de la rue Royale, de l’affaire Mestag, ou celle de l’affaire de Moulbaix.  Si vous avez manqué ces épisodes, ils sont disponibles sur Auvio pendant 1 an après la diffusion TV.

L'affaire Coucke et Goethals 

 

Par une froide nuit de 1860, une certaine veuve Dubois est attaquée dans sa ferme de Couillet. Avant de succomber à ses blessures, elle met les enquêteurs sur la piste d’ouvriers flamands. Cette région du Borinage est en plein essor industriel et attire une main d’oeuvre venue de loin, et peu appréciée. Au terme d’une enquête basée sur les dires de la victime, les flamands Jan Coucke et Pierre Goethals sont reconnus coupables. Ils seront condamnés à mort et guillotinés à Charleroi. Mais étaient-ils vraiment coupables ? 

Réponse ce vendredi 7 août à 20h20 sur La Une. 

Programme disponible aussi en version sous-titrée (CC)

Ce programme sera disponible sur Auvio gratuitement durant 1 an. 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK