Les compétitions virtuelles sont-elles l'avenir du sport de haut niveau ?

Les compétitions virtuelles sont-elles l’avenir du sport de haut niveau?
Les compétitions virtuelles sont-elles l’avenir du sport de haut niveau? - © Tous droits réservés

Depuis le début de la crise sanitaire liée au COVID19, les compétitions sportives tournent au ralenti. Mais heureusement, Internet est venu prêter main-forte aux sportifs et même aux supporters en proposant des alternatives. Dans cet épisode consacré au sport sur Internet, Malou Vandercammen s’est demandé si le virtuel pourrait être l’avenir des compétitions sportives.

En avril dernier, plusieurs coureurs professionnels ont participé au Tour des Flandres retransmis en direct… depuis leur salon. Plus de 600.000 téléspectateurs étaient au rendez-vous. Et en juillet, l’application Zwift a organisé un Tour de France virtuel, rien que ça. Le concept : le cycliste pose son vélo sur un home-trainer connecté à l’application Zwift. Il pédale de chez lui en même temps que les autres dans le monde entier, et ils se voient tous sur des écrans. Le tout avec des décors ultra-réalistes. Résultat : les téléchargements de l’app ont été multipliés par trois et Zwift compte aujourd’hui plus de 2,5 millions de comptes dans 190 pays. On peut parler d’un carton, clairement.

Et c’est possible dans d’autres sports aussi ! New York a organisé son marathon annuel de manière virtuelle cette année. Les coureurs pouvaient s’enregistrer sur une app et avaient deux semaines pour parcourir 40km. Un autre exemple, c’est la formule 1. Le principe est globalement le même qu’en cyclisme, mais avec une autre appli.

Le virtuel fera-t-il partie de l’avenir de certaines compétitions sportives ? Malou fait le point dans cette séquence de l’Internet Show.

Retrouvez cette séquence en vidéo ci-dessous, et retrouvez le replay de l’émission ici ! L’Internet Show, c’est tous les jeudis à 20h sur Tipik et sur Auvio.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK