Votre semaine VOD avec "1917" & "Les traducteurs"

Votre semaine VOD avec "1917" & "Les traducteurs"
3 images
Votre semaine VOD avec "1917" & "Les traducteurs" - © Tous droits réservés

La newsletter de l'Agenda Ciné vous propose cette semaine deux nouvelles sorties VOD sous haute tension : le film de guerre "1917" et le thriller "Les traducteurs". 

"1917" de Sam Mendes

Au printemps 1917, alors que les Allemands semblent battre en retraite, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, sont dépêchés par leurs supérieurs pour prévenir un bataillon, en passe de livrer bataille, qu’un piège leur a été tendu par l’ennemi. La vie de plusieurs centaines de soldats, dont celle du frère de Blake, repose sur les épaules de ces deux caporaux qui pour mener à bien leur mission devront traverser la ligne de front…

 

Virtuose

Pour ce film, Sam Mendes s’est inspiré du récit de la bataille des Flandres que son grand-père Alfred Mendes lui fit enfant ; bataille à laquelle cet aïeul participa et qui lui vaudra d’être décoré de la Médaille militaire de bravoure.

Si le contexte historique a son importance, le propos de Sam Mendes n’est pas de nous relater une page marquante de la Grande Guerre, mais bien de nous faire ressentir à hauteur d’homme tout ce que la guerre (en l’occurrence celle de 14-18) a de terrifiant et de ravageur physiquement, mentalement et émotionnellement.

Et c’est à une expérience immersive, celle de ces deux soldats pris dans une course contre la montre et contre la mort, qu’il nous convie.

Pour se faire le réalisateur de " American Beauty " et de " Skyfall " a travaillé la forme comme jamais, avec notamment cet impressionnant vrai (faux) plan séquence de près de 2 heures (la durée du film !) qui nous fait viscéralement vivre la mission de ces caporaux " en temps réel ", augmentant à l’extrême le caractère urgent, dangereux et impossible de ce qui tient d’une épopée.

Fort en sensations et en émotions, un film à voir et revoir, dès maintenant en VOD.

"Les traducteurs" de Régis Roinsard

Les grandes manœuvres ont commencé pour l’éditeur Eric Angstrom qui va faire paraître le dernier tome du best-seller international : Dedalus, L’homme qui ne voulait pas mourir.

La sortie étant mondiale et les enjeux énormes, il a décidé de réunir et de cloîtrer, le temps de la traduction et dans le plus grand secret, 9 traducteurs dans un château isolé en prenant soin que ces derniers n’aient plus aucun moyen de communiquer avec l’extérieur.

Malgré tout, les 10 premières pages du futur roman sont divulguées sur le net, avec la menace, si une rançon n’était pas versée, de dévoiler le roman dans son intégralité…

Après " Populaire ", une comédie romantique délicieusement rétro et pleine de charme, Régis Roinsard change radicalement de registre en nous proposant un pur suspens à l’ère du capitalisme galopant.

Une énigme en apparence insoluble, quantité de petits indices semés ça et là et de nombreuses pistes possibles nous feront nous poser mille questions et exerceront notre sagacité pour tenter de répondre à la question : à qui peut bien profiter le crime ?

Et comme si notre curiosité n’était pas assez asticotée, Régis Roinsard emboîte avec talent, façon poupées russes (le spectateur n’étant cependant jamais perdu), trois intrigues en même temps, histoire de nous troubler un peu plus.

Emmené par une distribution de haut vol avec en tête Lambert Wilson, l’ex James Bond Girl Olga Kurylenko, Sidse Babett Knudsen, révélée par la série " Borgen ", et le très prometteur Alex Lawthe, on se régale de ce formidable jeu de piste à voir dès maintenant en VOD.

Newsletter Tv - L'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

OK