Tout simplement noir… tout simplement drôle

Tout simplement noir… tout simplement drôle
3 images
Tout simplement noir… tout simplement drôle - © Tous droits réservés

Jean-Pascal, proche de la quarantaine, n’a jamais vraiment percé comme acteur de cinéma. S’il court toujours les castings, aujourd’hui il a décidé d’organiser à Paris, une grosse marche de protestation noire.

Pour se faire et pour que l’annonce de cet évènement ait un maximum de retentissement, il va faire jouer ses relations, ses amis dans le métier et partir à la rencontre de personnalités en vue qui pourraient lui être utiles médiatiquement.

Réseaux sociaux, vidéos, films, happening, radio, télé… tout est bon pour que ça se sache.

JP, qui se voit déjà en Martin Luther King et Nelson Mandela réunis, va devoir composer avec des célébrités à l’ego souvent surdimensionné et plus ou moins opportunistes. Son sens des réalités pas toujours optimum et ses nombreuses bourdes vont également compliquer sa tâche…

Une comédie, mais pas que…

"Je m'appelle Jean-Pascal. J'ai 38 ans. Je suis en colère, en colère parce que la situation des Noirs, elle est catastrophique. On n’est nulle part : pas dans les médias, on n'est pas au cinéma, on n'est pas en politique. J'ai l'impression que ça gêne personne, mais moi ça me gêne… " 

C’est avec cette déclaration liminaire faite face caméra que débute le film.

Si dès cette première scène on va vite se rendre compte que le ton est à l’humour, il y a dans ce constat que fait Jean-Pascal une situation bien réelle

Mais quoi de plus efficace que l’humour pour faire passer quelques vérités bonnes à dire… surtout quand l’actualité brûlante nous offre un triste rappel à l’ordre

À la manière d’un reportage en train de se faire caméra à l’épaule, on suit JP au quotidien, dans sa vie de famille et pour l’essentiel dans l’organisation de cette manifestation qui doit faire date… au propre comme au figuré puisque que le jour choisi (le 27 avril) est celui de l’anniversaire de l’abolition de l’esclavage !

Un générique haut en couleur !

Les rencontres s’enchaînent avec plus ou moins de bonheur, les prises de bec se multiplient et les choses partent souvent en vrille, JP ayant le chic de tout gâcher.

Jean-Pascal Zadi, non content de tenir le premier rôle avec ce personnage qu’il rend très attachant, signe également le scénario avec Kamel Guemra et la réalisation avec John Wax.  Les auteurs de " Tout simplement noir " prennent un malin plaisir à jongler avec les clichés (et ils sont nombreux !) pour mieux les dénoncer et pour s’en amuser.

On découvre également un impressionnant générique qui voit des acteurs, des humoristes, et des figures connues jouer leur propre rôle avec beaucoup d’autodérision dans des scènes pour certaines absolument hilarantes. On citera notamment Fary, au sommet de l’opportunisme,  qui doit se refaire une virginité après avoir plombé son image en tournant une pub pour un sweat, " Banana Lovers ". Quant aux autres (Eric Judor, Joey Starr, Fabrice Eboué, Mathieu Kassovitz, Soprano, Lilian Thuram …), on vous en laisse la surprise.

" Tout simplement noir " est LA comédie à voir cet été !

  • L'Agenda Ciné tous les lundis soirs à 20h20 sur La Une 
  • Ce programme est disponible en version sous-titrée
Newsletter Tv - L'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

OK