The Green Knight : les chevaliers de la Table Ronde revisités

Sir Gauvain est envoyé par le Roi Arthur pour affronter le Chevalier vert, un monstrueux chevalier vert émeraude qui a déjà vaincu de nombreux héros. Pour accomplir sa mission, Gauvain va devoir surmonter plusieurs obstacles alors que des forces surnaturelles semblent menacer son aventure….

Un réalisateur atypique

C’est là le point de départ du nouveau film de David Lowery, réalisateur américain indépendant, qui nous avait habitué jusqu’ici à des œuvres plus intimistes. Remarqué grâce à son deuxième film “Les amants du Texas” avec Rooney Mara et Casey Affleck, David Lowery n’a depuis cessé d’enchaîner les projets, différents les uns des autres : “Peter et Elliot le dragon”, un remake du classique de Disney qui surprenait par son approche pleine de tendresse à hauteur d’enfant, “A ghost Story”, une histoire d’amour et de fantôme épurée qui permettait les retrouvailles avec Rooney Mara et Casey Affleck, et “The Old Man and The Gun”, un film de braquage avec Robert Redford et Sissy Spacek, véritable hommage au cinéma des années 1970. Changement de registre et de thème donc avec “The Green Knight” qui sort ce mercredi en salles.

Les Chevaliers de la Table Ronde, nouvelle génération

2 images
© Tous droits réservés

Pour ce film, qu’il a également écrit, David Lowery s’est inspiré d’un très vieux roman anglais de chevalerie en vers " Sire Gauvain et le Chevalier vert " datant du 14ème siècle. Il s’agit d’une aventure centrée sur Gauvain, le plus jeune et fougueux chevalier de la Table Ronde du Roi Arthur, qui se voit confronter à de nombreux obstacles à la suite d’un défi lancé par un mystérieux Chevalier vert. Le réalisateur s’imprègne ici d’un univers celtique et germanique, bien loin de ce qu’il nous avait proposé auparavant. Un pari risqué mais réussi dans lequel il nous propose des séquences époustouflantes, dignes des plus grands films de fantasy, avec cette approche contemplative et ésotérique dont lui seul a le secret. Attention toutefois, quelques scènes sont assez violentes, ce qui le réserve à un public averti.

Pour interpréter Sire Gauvain, le réalisateur a fait appel à l’acteur britannique Dev Patel qui, après David Copperfield, endosse à nouveau un personnage important de la littérature anglo-saxonne. Un véritable challenge pour le comédien qui a confié avoir dû apprendre à monter à cheval pour un tournage qui fut une épreuve physique assez éprouvante impliquant des décors naturels froids et humides. A ses côtés, on retrouve la surprenante actrice suédoise oscarisée Alicia Vikander qui interprète Essel, la jeune amante de Gauvain. Mention spéciale également au Chevalier vert joué par Ralph Ineson qui a dû passer des heures dans une loge de maquillage pour un effet bluffant, sans aucun recours aux images de synthèse, ce qui est assez rare aujourd’hui que pour être mentionné.

Vous l’aurez compris, " The Green Knight " c’est le film d’aventures fantastiques à ne pas manquer cet été !

Newsletter Tv - L'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

OK