The Father : ô vieillesse ennemie !

Auréolé, entre autres récompenses, de deux Oscars, celui du Meilleur acteur pour Anthony Hopkins et celui du Meilleur scénario adapté, The Father nous plonge à la manière d’un thriller, dans le quotidien d’un homme de 81 ans dont la réalité se brise peu à peu…

Un bel et grand appartement londonien. C’est là que vit Anthony, ancien ingénieur de 81 ans. C’est là qu’aujourd’hui Anne, sa fille, vient lui rendre visite. Elle lui annonce qu’elle part s’installer à Paris où elle rejoindra l’homme qu’elle aime… ce qui ne plaît guère au vieil homme, et qu’il lui fait savoir avec un ton sarcastique qui semble être sa marque. Anne, elle, lui reproche d’avoir renvoyé, pour une énième fois, une aide-ménagère qu’il n’aura eu de cesse de désespérer.  

Voilà pour la première scène. Quand vient la scène suivante, une légère étrangeté s’installe. Mais qui est cette femme qui prétend être sa fille ? Et que fait là son gendre, alors que sa fille a divorcé il y a plusieurs années de cela ? Et pourquoi fait-il comme chez lui ?

Autant de questions, et bien d’autres, que Anthony se pose et va se poser tout au long du film… au même titre que nous…

3 images
© Tous droits réservés

Tout lui réussit

Florian Zeller vole de succès en triomphes. Après avoir été, à 23 ans, le plus jeune prof de littérature à Sciences Po Paris (dont il fut l’élève) et que plusieurs de ses romans ont été primés, l’écrivain s’illustre au théâtre avec des pièces qui rencontreront à chaque fois le succès, tant critique que public. Parmi elles : Le Père, créée en 2012 par Robert Hirsh et Isabelle Gélinas, dans les rôles principaux. Une pièce jouée dans pas moins de 45 pays et qui rafle en 2014 plusieurs Molière, avec dorénavant pour son auteur, la réputation d’être " le dramaturge français le plus joué au monde ".

Florian Zeller passe royalement l’obstacle du théâtre filmé en adaptant sa propre pièce. Et quand on sait en plus que c’est son premier long métrage, on ne peut que saluer cette performance !

3 images
© SEAN GLEASON

Rien ne lui résiste

Une performance que l’on doit à une mise en scène brillante envisagée pour saisir et pour nous faire vivre, ressentir au plus près, ce que peut traverser un homme qui peu à peu voit sa mémoire défaillir… le tout dans un unique décor !

Une performance qui a aussi à voir avec l’interprétation magistrale d’Anthony Hopkins qui a dit oui au cinéaste en herbe. De tous les plans, il interprète Anthony, né comme lui le 31 décembre 1937 (!), un homme cultivé et mélomane, qui inexorablement perd pied. Tour à tour émouvant, horripilant, désarmant, l’acteur de 81 ans est impressionnant de vérité.   

Face à lui, Olivia Colman (la reine Elisabeth dans la série The Crown) est tout aussi remarquable, dans le rôle de sa fille devant faire face à l’inéducable déchéance de ce père aimé.

Florian Zeller a déjà en projet  d’adapter, Le Fils, une autre de ses pièces, avec Hugh Jackman et Laura Dern dans les rôles principaux. En attendant, ne ratez pas The Father, un film qui vous ira droit au cœur.

Newsletter Tv - L'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

OK