Ouistreham: en immersion

À la conseillère du Pôle Emploi de Caen qui la reçoit pour son premier rendez-vous, Marianne explique sa situation. Seule, après avoir été quittée par son mari, n’ayant jamais eu d’activité rémunérée depuis plus de 20 ans, avec pour seule qualification un petit diplôme de droit, et n’ayant pratiquement aucune ressource, elle doit " repartir à zéro " et trouver un travail. Après de " précieux " conseils sur la manière de se vendre pour obtenir un emploi - " Être jovial, avoir l’esprit d’équipe, être disponible à toute heure, tous les jours, même le dimanche. Montrer qu’on en veut " - elle décroche une formation express pour être agent d’entretien (on ne dit plus technicienne de surface !), avec à suivre un travail en équipe dans un camping, où elle se retrouve à nettoyer, là aussi en express, 30 bungalows et les sanitaires attenants.

Elle finit par rejoindre une équipe de nettoyage de Ferry faisant la traversée Ouistreham Portsmouth. De job en job, au fil des amitiés qui se nouent, Marianne prend ses marques… et prend des notes.

Car Marianne n’est pas vraiment en galère. Elle est une célèbre écrivaine qui pour son prochain livre avait besoin d’être incognito et se devait de vivre ce que vivent tous ces gens qui peinent à joindre les deux bouts et qui enchaînent des boulots ingrats.

Mais la sincérité de l’entreprise du début finit par ressembler à une trahison…

D’un écrivain à l’autre

Entre la littérature et le cinéma, Emmanuel Carrère n’en est pas à son premier aller-retour. Écrivain reconnu et souvent récompensé, il est aussi scénariste pour le cinéma et en vient à adapter deux de ses livres : La classe de neige que réalisera Claude Miller, et L’Adversaire que Nicole Garcia portera à l’écran. L’écrivain franchit le pas de la réalisation en 2003 avec le très autobiographique Retour à Kotelnitch et en 2005 quand, moins banal, il s’attaque à son propre roman, La Moustache.

Pour Ouistreham, Emmanuel Carrère, adapte Le quai de Ouistreham, le livre de Florence Aubenas (un autre écrivain !), publié en 2010. La journaliste et grand reporter a longtemps été réfractaire à l’idée que son livre soit adapté. Mais c’était sans compter avec la ténacité de Juliette Binoche qui régulièrement revenait à la charge pour qu’il le soit et qu’elle puisse en tenir le rôle principal.

Les choses prennent finalement forme après que Florence Aubenas suggère qu’Emmanuel Carrère soit associé à ce projet… Et Juliette Binoche, à l’arrivée, d’en tenir de belle manière le rôle-titre comme elle en rêvait !

« D’autres vies que la mienne »

2 images
© Christine Talamet

Ce titre d’un autre des romans d’Emmanuel Carrère aurait pu être le sous-titre de Ouistreham. Si Emmanuel Carrère a gardé à raison l’aspect documentaire particulièrement édifiant, il s’éloigne du travail de journaliste de Florence Aubenas en développant dans ce film une part de fiction. L’émotion et une forme de suspens s’invitent en effet lorsque se nouent entre Marianne Wrinkler et ses deux camarades de labeur, Christèle et Marilou, une véritable amitié. Ainsi les questions de l’imposture, de la création littéraire émergent, donnant à Ouistreham une dimension tout aussi passionnante, que l’interprétation bouleversante d’Hélène Lambert, Léa Carne, Emilie Madeleine, Patricia Prieur… elles-mêmes des femmes de l’ombre, vient rehausser.

Un film à voir absolument !

Newsletter Tv - L'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

OK