Eiffel : un amour Majuscule

Nous sommes en septembre 1886. Eiffel est un ingénieur connu et reconnu. Sa collaboration avec Auguste Bartholdi pour l’édification de la Statue de la Liberté lui vaut d’être célébré par les États-Unis qui l’ont fait Citoyen d’Honneur.

Pour l’Exposition universelle de 1889 qui aura lieu à Paris, le gouvernement français pense à lui pour réaliser un ouvrage d’exception.

L’idée d’envisager une construction uniquement pour le prestige et qui devra être démontée quand l’Exposition universelle prendra fin n’a vraiment pas les faveurs de Gustave Eiffel. Lui pense utile, démocratique et pérenne, comme le Métropolitain, projet qui l’inspire et auquel il veut à tout prix participer.

Mais au cours d’un dîner organisé par Antoine Restac, un vieil ami qu’il avait perdu de vu, Gustave Eiffel se voit relever le défi que lui lance Adrienne Bourgès.

Et tel un sort jeté par celle qui fut le grand amour de sa jeunesse et qu’il s’est efforcé d’oublier, il construira une tour de 300 mètres de haut qu’il situera en plein cœur de Paris " afin que les riches et les pauvres puissent en profiter " …

Un peu d’histoire

3 images
© Tous droits réservés

Il est avéré que lors de la préparation de l’Exposition universelle de 1889, Gustave Eiffel écartait toutes les propositions d’une tour métallique faites par son équipe d’ingénieurs.

En effet, contre toute attente et sans raison apparente, il changea d’idée et se lança dans ce projet fou d’édifier une tour de 300 mètres en plein centre de Paris. Projet qui effectivement l’amena à hypothéquer tous ses biens quand les investisseurs voulurent se retirer face aux graves difficultés rencontrées pendant la construction.

On sait que Gustave Eiffel, âgé de 28 ans, tomba fou amoureux d’Adrienne Bourgès, 18 ans, alors qu’il conduisait les travaux de la Passerelle Saint-Jean sur la Garonne à Bordeaux.

Il est vrai qu’ils devaient se marier, mais que le mariage fut annulé par les parents d’Adrienne.

On suppose qu’ils ont pu se revoir des années plus tard, lors du mariage du fils de Gustave avec la nièce d’Adrienne.

Ceci n’est pas un biopic…

3 images
© Tous droits réservés

À partir de ces éléments biographiques reconnus, la fiction s’invite et le film d’entremêler l’histoire d’amour entre Gustave et Adrienne et l’épopée que fut la conception et la construction de cette tour désormais symbole de Paris.

En concevant que c’est cette passion amoureuse qui inspira et anima celui que l’on surnomma le " magicien du fer ", le réalisateur Martin Bourboulon donne à son film une dimension follement romanesque.

Grâce à une reconstitution de toute beauté, augmentée de remarquables effets spéciaux, il nous fait également vivre au plus près cette aventure riche en rebondissements que fut la réalisation de ce projet.

Romain Duris campe à merveille cet homme impétueux, ambitieux et engagé qu’était Gustave Eiffel. Face à lui l’actrice franco-britannique Emma Mackey, révélée par la série Sex Education, fait merveille dans le rôle de cette femme mystérieuse et déterminée. Ensemble ils forment un couple irrésistible de charme et de romantisme.

On ne peut que vous conseiller de vous laisser emporter par le souffle épique d’Eiffel !

Newsletter Tv - L'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

OK