Visite dans la serre de Luc, le collectionneur d'orchidées

Une orchidée tout à fait spéciale : Dendrobium kingianum
3 images
Une orchidée tout à fait spéciale : Dendrobium kingianum - © RTBF

Des fleurs toute l'année avec ses centaines de plantes.

La véranda de Luc Pochet a des allures de serre tropicale : six cents orchidées sont soigneusement accrochées en hauteur. Elles profitent de la lumière de la verrière.  Mais pour des conditions optimales, Luc a également installé une pompe à chaleur, un radiateur d’appoint et un brumisateur.

Toutes les orchidées qui sont en fleurs sont exposées sur une table, lorsqu’elles sont fanées, elles repartent en haut.

Luc possède plusieurs collections de familles d’orchidées ; il possède plus de 70 exemplaires différents de Maxillaria et plus de 40 de Coelogyne.
 

Les Dendrobium kingianum sont des orchidées tout à fait particulières avec leurs fines tiges couvertes d’une multitude de petites fleurs de couleur brun-rouge ou blanche qui se courbent vers le sol. Ces petites fleurs ont exactement la même structure qu’une grosse fleur d’orchidée.

Luc fait partie du club des Orchidophiles réunis de Belgique.  Les membres organisent des échanges, des bourses, participent à des conférences,…
C’est lors d’une bourse aux orchidées qu’il a été séduit par l’Ida peruviana originaire d’Amérique du Sud.  La plante a la particularité de fleurir sur le bulbe de l’année précédente.

Autre curisiosité : la Renanthera monarchia, une variété minuscule qui développe une hampe florale tous les ans.

 

Les plantes sous-titrées dans le reportage :

  • Oncidium sphacelatum
  • Maxillaria variabilis var. lutea
  • Coelogyne
  • Dendrochilum glumaceum
  • Dendrobium kingianum
  • Ida peruviana
  • Renanthera monarchia

Le rempotage des Phaelenopsis

Le rempotage doit se faire tous les deux ans car le substrat a tendance à se composter, donc à s’acidifier, ce qui nuit à la plante.

Comment procéder ?

  • On enlève le pot.  Les racines brunes doivent être coupées avec un sécateur désinfecté à la flamme ou à l’alcool.
  • Rempoter dans le même pot.  Le substrat est composé de copeaux; il doit être le plus léger possible car la plante est épiphyte, les racines doivent respirer.
  • Lorsque le pot est rempli, il ne faut pas hésiter à tasser pour bien bloquer la plante. Ensuite, elle sera mise au repos durant une semaine pour lui laisser le temps de cicatriser ses racines.  C’est au bout de ce délai que l’orchidée pourra être arrosée.

Le pot transparent permet de voir les racines : si elles sont bien vertes, la plante dispose d’assez d’eau, si elles deviennent grises, elle manque d’humidité.

Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK