Le chicon, un légume à faire pousser à la maison !

Bac de forçage de chicons - Chicon en Ville
Bac de forçage de chicons - Chicon en Ville - © D.R.

C’est un jeu d’enfant : un peu de terre dans un seau ou une bouteille en plastique, de l’eau, pas un rayon de lumière, un endroit à moins de 20° et 4 semaines de patience.

Que ce soit à la cave ou dans l’armoire sous l’évier de la cuisine, la culture du chicon est très facile et ce n’est pas cher. De plus, votre récolte aura le bon goût des chicons cultivés en pleine terre, dont la culture était autrefois très présente à Bruxelles.

L’asbl "Witloof in de Stad/Chicon en ville", créée il y a 4 ans, propose des ateliers d’apprentissage des anciennes techniques de forçage du chicon à la maison mais aussi de re-découvrir l’histoire de ce légume dont le belge est le plus gros mangeur au monde avec 8 kg de chicons par an et par personne.

Lors de ces ateliers, le kit de démarrage est fourni par Arnout Vandamme, l’initiateur de ce projet 100% chicon. Les participants apportent les racines de cichorium intybus, disponibles à partir de la mi-octobre dans des jardineries, chez des producteurs ou au jardin, racines qui seront plantées en rangs serrés dans un terreau sans engrais – le chicon n’aime pas les sols riches. Il faut veiller à ce qu’il y ait en permanence quelques centimètres d’eau pour irriguer les racines, maintenir le tout à une température entre 12 et 18°C à l’abri de la lumière pour empêcher la photosynthèse. Trois à quatre semaines plus tard, les chicons seront prêts à être dégustés.

En plus d’initier à la culture du chicon, Arnout Vandamme propose aussi des ateliers culinaires où, dans un esprit zéro déchet, la racine de chicorée aussi est consommée.

Envie de vous lancer ?

Witloof in de stad / Chicon en Ville

Arnout Vandamme – 0496 82 75 30

info@witloofchicon.be
www.witloofchicon.be

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK