Préparation d’une décoction de prêle

La prêle est une plante sauvage et indésirable qui donne beaucoup de fil à retordre aux jardiniers. Préparée en décoction et diluée dans de l’eau de pluie, elle sert à lutter contre les maladies cryptogamiques.

2 images
Prêle des champs © D.R.

La prêle ou queue de cheval est la base d’une préparation d’un produit fongicide pour lutter contre les maladies dues à des champignons au jardin. Et c’est du sérieux ! La prêle des champs (Equisetum arvense) est reconnue officiellement par un règlement européen en tant que substance de base pour utilisation en tant que produit phytopharmaceutique.

Son utilisation

En agriculture biologique, on utilise la décoction de prêle au verger contre la tavelure du pommier, la coque du pêcherOn pulvérise les feuilles à la fin de floraison quand le feuillage se développe. Il est utilisé contre l’oïdium du concombre et du cornichon. Il protège aussi les tomates et les rosiers qui sont atteints de la maladie des taches noires.

La préparation

Après avoir récolté la prêle des champs, faites-la sécher par exemple sur un vieux châssis moustiquaire.

Pesez 20 gr de prêle bien sèche que vous déposez dans une casserole. Mouillez avec un litre d’eau de pluie ou de source et laissez tremper pendant une demi-heure.

Faites cuire pendant 45 minutes à petite ébullition. Ensuite, filtrez la préparation afin de boucher le pulvérisateur. Diluer la décoction dans 10 litres d’eau et pulvérisez.

La décoction de prêle ne se conserve pas plus de 24 heures.

2 images
On filtre la décoction de prêle pour ne pas boucher le pulvérisateur. © D.R.
Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK