Les travaux de Luc dans la serre - fabrication d'une couche chauffante

Le câble chauffant doit être installé de manière à ce que la chaleur soit bien répartie
4 images
Le câble chauffant doit être installé de manière à ce que la chaleur soit bien répartie - © RTBF

La serre accueille une couche chauffante pour les premiers semis.

 

La première chose à faire, pour accueillir un maximum de lumière dans la serre, c’est d'abord de nettoyer les vitres.

L’utilisation d’une couche chaude pour réaliser les premiers semis est indispensable à cette période de l’année.

Comment la fabriquer soi-même :

Couvrir la tablette de la serre de plaques de polystyrène expansé. Y verser du sable blanc qui sera ensuite lissé. Déposer ensuite un câble chauffant muni d’une résistance (disponible en magasin de bricolage) ; il a l’avantage d’être tout à fait souple et facile à déployer. Il faudra veiller à le placer de manière à ce que toute la chaleur soit bien répartie sur le sable. Raccorder ensuite le thermostat. La sonde du thermostat est placée dans le sable. De simples cavaliers piqués dans le polystyrène vont maintenir le câble en place.

Recouvrir encore d’une couche de sable blanc qui sera lissée.

Pour limiter les dépenses énergétiques et éviter les déperditions de chaleur, la couche va se transformer en mini serre. Pour cela : des chevrons, placés de part et d’autres de la tablette seront percés de trous pour accueillir des tubes en plastique. Attention : pour les courber il faut y insérer par exemple un bout de câble électrique ou encore un ressort vendu à cet effet.

Les arceaux ainsi formés soutiendront un film de plastique fixé par des pinces à linges.

Attention à penser à aérer quand les températures sont plus clémentes !

 

Le sable devient de plus en plus tiède. Il faut qu’il soit maintenu humide ; il faudra donc le vaporiser régulièrement.

Il permettra également un bon contact avec les plateaux alvéolés qui contiendront les premiers semis.

Accessoire à recommander : un thermomètre digital avec une sonde qui enregistre les températures minimales et maximale permettant ainsi de déterminer les amplitudes de températures. Cet accessoire est vendu dans des magasins spécialisés dans les cultures à l’intérieur.

Autre astuce : le placement d’une lampe électrique à néons.

Elle sera accrochée au-dessus des semis, pourra, grâce à son ressort, être baissée ou relevée en fonction de la hauteur des plantules. Disposant d’un programmateur, la lampe prendra le relais de la lumière naturelle et évitera que les plantules filent à cause d’un manque de lumière.

 

Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK