Le laurier fêtera Noël

Le laurier rencontre un bel engouement en tant que plante d’orangerie n’hésitant pas, l’hiver venu, à concurrencer le sapin de Noël. Importé d’Asie Mineure par les Grecs de l’Antiquité, le laurier pousse aujourd’hui naturellement sur tout le pourtour méditerranéen. Mais les arbres cultivés en pot dans ces régions peuvent provenir de Belgique. Notre pays est le principal producteur européen de lauriers d’ornement. La multiplication de cette plante est un fer de lance de l’horticulture brugeoise depuis 1850. Aujourd’hui, des pépinières perpétuent toujours la production des lauriers en pots qui ornaient jadis les perrons des châteaux et des grandes demeures bourgeoises. 

 

On oublie désormais l’image de prestige longtemps associée à cette plante. Elle se répand sur les terrasses et sur les balcons des appartements. Un laurier peut affronter de temps à autre une nuit de gel. Mais si les températures doivent rester négatives durant plusieurs jours, la plante doit être abritée et les arrosages sont espacés pour juste conserver un peu de fraîcheur dans la motte. Il ne faut pas nécessairement rentrer le laurier sous une serre. Il peut parfaitement hiverner dans un garage et même dans la pénombre d’une cave, à condition de ne pas subir plus de deux mois d’obscurité. 

Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK