Le Domaine de George Sand à Nohant-Vic

Nohant permet un bond dans le temps. Nous voici au 19e siècle, dans le village berrichon où une demeure est intimement liée à la personnalité qui aima tant vivre ici. Séparée de son mari, Aurore Dupin devient une femme libre, s’habille comme un homme et entame une carrière littéraire. Elle signe ses livres George Sand et vit des liaisons. Elle partage la vie d’Alfred de Musset. Amie de Franz Liszt, elle devient la compagne de Frédéric Chopin. Auteur prolifique, elle a à son actif 70 romans, des nouvelles, des pièces de théâtre, des contes sans oublier les textes de son engagement socialiste. 

George Sand est enterrée à Nohant-Vic dans le cimetière familial, au pied d’un if multicentenaire. 

5 images
Tombe de George Sand © D.R.

Les visiteurs du domaine qui fait partie des monuments historiques nationaux remarquent certainement au printemps la floraison de l’arbre de Judée. Il témoigne de l’intérêt de George Sand pour les plantes. 

Aurore, la petite-fille de George Sand qui hérita du domaine et le maintint fidèlement, vécut ici jusqu’en 1961. L’État français reçoit les lieux en dotation et l’on découvre alors un ensemble où le temps s’est arrêté. Après la visite de la maison où rien ne semble avoir bougé depuis 150 ans, on s’avance dans le parc en passant sous l’immense sophora du Japon. 

C’est la grand-mère de George Sand qui fit aménager les abords de cette grande propriété bourgeoise.

5 images
Roses dans le jardin de George Sand à Nohant-Vic © D.R.

On peut imaginer George Sand entrant dans la petite roseraie pour quelques pas de promenade en compagnie d’un de ses proches invités régulièrement ici. Franz Liszt, Honoré de Balzac, Gustave Flaubert, Alexandre Dumas fils appréciaient leurs séjours à Nohant. 

Le jardin n’était pas seulement contemplatif. George Sand s’y investissait personnellement. Elle y travaillait en compagnie des jardiniers.  La roseraie donne accès à la partie vivrière du jardin, avec sur la droite un verger où les arbres plus anciens côtoient de nouvelles plantations. A l’époque de George Sand, les pommiers permettaient une consommation de fruits durant tout l’hiver. 

5 images
Domaine de George Sand dans le Berry © D.R.

L’allée centrale est bordée de parterres fleuris. George Sand la parcourait au fil des saisons et des années. Les agendas gardent la trace des tours de jardin qu’elle a effectué jusqu’aux jours qui ont précédé son décès, face à la fenêtre, vers la lumière du parc. Les plantes évoquent les ambiances végétales qu’appréciait George Sand. 

Il ne faut surtout pas visiter le domaine de Nohant de manière minutée, mais au contraire prendre de temps de se laisser imprégner par cette atmosphère qui fut un cadre fertile pour une œuvre littéraire. 

On peut imaginer George Sand marcher vers la maison, entendre par les fenêtres Chopin composer dans la grande chambre à l’étage, passer sous les arbres qu’elle a elle-même plantés comme le ginkgo. Dans son jardin, George Sand a vécu heureuse en compagnie de ceux qu’elle aimait. 

Domaine de George Sand
2, Place Sainte-Anne
36400 NOHANT-VIC

Les plantes sous-titrées

  • Cercis siliquastrum
  • Catalpa bignonioides
  • Hydrangea macrophylla
  • Styphnolobium (Sophora) japonicum
  • Lysimachia punctata                
  • Stipa gigantea
  • Hemerocallis fulva
  • Penstemon ‘Garnet’
  • Salvia nemorosa
  • Ginkgo biloba
  • Cedrus libani

 

Jardins & Loisirs vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13.40 sur la Une et en replay sur AUVIO.

Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK