Le Cercis canadensis ‘Silver Lining’, idéal pour éclairer les coins sombres du jardin

Généralement, on plante un Cercis pour ses fleurs. Pas tellement pour leur couleur, rose ou blanche, mais plus pour la manière dont elles s’épanouissent à même le tronc et les branches. Mais on peut faire durer le spectacle le plus longtemps possible en choisissant une variété au feuillage coloré comme le très beau 'Ruby Falls' aux feuilles en cœur de couleur pourpre rougeâtre veiné de vert au printemps.

Une autre variété, plus rare elle, est le Cercis canadensis ‘Silver Lining’ au somptueux feuillage panaché vert sombre et blanc, un blanc qui se répartit soit de façon homogène sur le pourtour du feuillage, soit sur une plus grande surface. Tel un caméléon, au printemps, son feuillage débourre rose crevette.

Peu florifère, sa floraison printanière apparaît en grappes de fleurs violettes très intenses.

La plantation

Plantez-le à la mi-ombre à l’abri du vent froid qui est son talon d’Achille. Les feuilles et l’extrémité des nouvelles branches risquent en effet d’être brûlées par le gel tardif de mars et avril. A la mi-ombre, il sera naturellement protégé par les arbres et arbustes environnants. L’ombre va aussi agir sur le comportement de l’arbuste. En plein soleil (qu’il supporte), il sera plus dense, plus touffu. A la mi-ombre, les branches seront plus éparses ce qui lui confère plus d’élégance.

Rustique, il apprécie les sols riches et drainants. Sa croissance est lente et il atteindra au maximum 2,5 m de haut.

Si vous souhaitez accentuer le blanc de son feuillage, vous pouvez lui associer un Actaea à floraison printanière blanche ou apporter du contraste avec un rhododendron pachysanthum à feuillage argenté.

Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK