L’instant déco : Des oyas faits maison

L’oya est un pot en terre cuite qui permet un arrosage par porosité. Il est écologique car il diffuse l’eau selon les besoins de la plante. D’où une grande économise d’eau. De plus, il n’y a donc aucune perte par évaporation.

L’oya est un allié si vous partez en vacances.

Les avantages

  • L’oya permet une économie d’eau d’environ 60%.
  • Il irrigue tout seul vos plantes pour une durée de 3 à 9 jours ou plus selon son volume, le type de sol, de plante et de climat.
  • Il est facile de réaliser soi-même et facile d’utilisation.

 

3 images
Oya dans un pot extérieur © D.R.

L’oya s’enterre près des plantations que ce soit au potager, dans des pots ou jardinières.

  • Travailler la terre à l’emplacement choisi pour l’oya afin de bien l’aérer.
  • Enterrer l’oya à proximité des plantes en le laissant dépasser de quelques centimètres. Tasser bien la terre et ajouter du compost pour l’enrichir. Pailler le sol pour qu’il garde plus longtemps sa fraîcheur.
  • Remplir votre pot d’eau.
  • Couvrir avec la coupelle.
  • Remplisser en fonction des besoins des plantes… Et laisser faire la nature !
3 images
Le matériel pour des oyas faits maison © D.R.

Le matériel

  • Des pots en terre cuite de différentes circonférences et des coupelles
  • De la colle étanche
  • Des bouchons en plastique
  • De la peinture acrylique et un pinceau
  • Du tape de masquage

 

La fabrication

  1. Boucher le trou du pot le plus grand en y collant un bouchon en plastique.
  2. Coller ensuite les deux pots l’un sur l’autre.
  3. Peindre les coupelles qui seront les parties visibles de l’oya. Vous pouvez faire des formes géométriques en utilisant du tape de masquage.
Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK