De Vlindertuin, le jardin/pépinière d'Annemie

Un mélange harmonieux de vivaces et de graminéesRTBF
3 images
Un mélange harmonieux de vivaces et de graminéesRTBF - © Tous droits réservés

Quand les vivaces côtoient les graminées

Annemie a créé une petite pépinière de charme dans la prairie à chevaux qui bordait le jardin. Un jardin qui ne manque pas de corolles durant l’arrière-saison avec, entre autres des échinacées et des érigérons, des asters.

La cabane est complètement recouverte de lierre. Elle se fond, l’hiver comme l’été, dans la structure des haies voisines.

Une pergola assure la transition vers la chambre de verdure suivante. La partie arrière du jardin est plus naturelle, avec un mélange de graminées et de plantes vivaces.

Les plantes vivaces pour les mixed-borders sont très belles en juillet, en août et en septembre. Parmi elles, les sedums qui fleurissent en septembre, sont incontournables ; elles sont visitées régulièrement par les abeilles.

La galane oblique, une plante d’Amérique du nord d’arrière-saison, épanouit progressivement ses fleurs le long de l’épi qui surmonte la hampe florale.

Et toujours parmi les plantes intéressantes en septembre, les persicaires offrent une belle gamme de couleurs, avec du pourpre, du rouge, du rose et même du blanc.

Sur le sentier de broyat de branches des tiges au fin feuillage s’étendent : ce sont des phlox couvre-sol qui se transforme en un coussin de fleurs bleues au printemps.

Le potager est également entouré de haies ; les légumes se développent parmi les fleurs.

Plus loin une longue de la haie, Annemie a planté un mélange de deux plantes à la longue floraison et au port tout en légèreté :  le gaura à l’allure de papillon et la verveine de Buenos Aires. Les inflorescences sont sans cesse visitées par des papillons, la piéride mais aussi cette espèce de plus petite taille le Cuivré qu’on appelle aussi le Bronzé.

Annemie privilégie des plantes attirant les papillons mais cela ne suffit pas pour obtenir une belle présence ailée. Il faut tenir compte de la nécessité d’offrir des plantes hôtes pour les papillons. Des plantes à nectar pour les adultes mais aussi des plantes sur lesquelles les chenilles vont pouvoir se développer. Ces plantes hôtes doivent donc être présentes dans le voisinage. Les orties sont intéressantes, et s’il n’y en a pas dans les environs, il est toujours possible d’en accueillir touffe dans un coin du jardin.

Dans le jardin, les visiteurs peuvent voir les plantes à maturité en association avec d’autres vivaces et prendre des idées pour leur propre jardin.

 


Les plantes sous-titrées dans le reportage :

Erigeron karvinskianus
Aster divaricatus
Eupatorium maculatum 'Ankums's August'
Sedum telephium 'Abbeydore'
Chelone obliqua
Persicaria amplexicaulis 'Blackfield'
Phlox subulata 'Emerald Cushion Blue'
Sesleria autumnalis
Agastache 'Black Adder'
Gaura lindheimeri 'Whirling Butterflies'
Verbena bonariensis
Ceratostigma plumbaginoides
Carex muskingumensis
Sporobolus heterolepis
Calamagrostis x acutiflora 'Karl Foerster'
Panicum virgatum 'Rotstrahlbusch'
Helianthus 'Carine'


 

Kwekerij en Tuin De Vlindertuin

Weynesbaan 131
2820 Rijmenam (Bonheiden)
Tel 0473/27 23 28

info@kwekerijdevlindertuin.be

www.kwekerijdevlindertuin.be

 

Newsletter Tv - Jardin & Loisirs

Recevez chaque mois un condensé de l'actualité des travaux au jardin. Au menu: conseils pratiques, agenda des sorties, bricolages sympas.

OK